14.1 C
Casablanca
mardi 16 avril 2024

Allianz Trade : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

À lire aussi

Avec un « B3 », le Maroc affiche le meilleur score parmi les grandes puissances économiques africaines en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Egypte (D4) et l’Algérie (C3). C’est ce que révèle la nouvelle Country Risk Map pour le premier trimestre 2023, publiée par Allianz Trade.

Selon ce classement, le Maroc, avec sa note « B3 », se situe dans le Top 3 des pays africains les plus résistants à la crise, derrière le Botswana (BB1) et à égalité avec Maurice (B3). Ce classement tient compte du Country Rating obtenu après analyse de différents critères tels que les déséquilibres macroéconomiques, l’environnement des affaires, la stabilité politique, l’indicateur d’alerte à court terme et les risques de financement de l’économie. En Afrique, les perspectives dessinées par Allianz Trade concernant le risque pays en 2023 sont sombres.

Il décrit un risque élevé de non-paiements et de faillites commerciales dans la plupart des entreprises du continent, en raison de la volatilité de l’environnement international. Ainsi, la croissance économique mondiale devrait tomber à 2,2% en 2023 (contre +3% en 2022), avant de rebondir à 2,3% en 2024, indique l’assureur-crédit, qui prévoit une hausse de l’inflation au niveau mondial, attendue à +6,6% en 2023 et +4% en 2024.

Au niveau de la zone euro, durement touchée par la crise économique mondiale, « la récession sera évitée de justesse, mais l’Allemagne ne devrait pas y échapper. Avec un PIB qui devrait reculer de 0,1 % cette année, le pays paie un lourd tribut à la crise énergétique actuelle. »

Cette année, la France devrait connaître une croissance de +0,4 % (-2,2 points par rapport à 2022), contre +0,3 % pour l’Italie (-3,5 points) et +1 % pour l’Italie et l’Espagne (-4,5 points). Dans la zone euro, l’inflation restera élevée, à +5,6% en moyenne. L’économie marocaine devrait afficher une croissance annuelle d’environ +3% en 2023, tirée par la reprise du secteur agricole et l’exportation des produits agricoles, des phosphates et de l’industrie automobile.

Selon Allianz Trade, le volume du commerce mondial devrait chuter à +0,9% en 2023 (-2,8 points par rapport à 2022). En valeur, le commerce mondial devrait se contracter de -0,3 %, après avoir augmenté de +9,6 % en 2022 en raison de l’accélération de l’inflation.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi