18.3 C
Casablanca
mardi 21 mai 2024

André Azoulay décoré en Israël de la médaille d’honneur présidentielle

À lire aussi

Le président de l’État d’Israël, Isaac Herzog, a décoré, mercredi, le Conseiller du Roi Mohammed VI, André Azoulay, de la médaille d’honneur présidentielle, lors d’une grande cérémonie organisée au palais présidentiel.

Dans une déclaration à la MAP, Azoulay a exprimé «la grande fierté» qu’il ressent à servir Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et avant Lui son défunt père, Sa Majesté Hassan II. «Au Maroc, en terre d’Islam, je suis un juif, fier, et je vis pleinement mon judaïsme», a souligné André Azoulay, dont le parcours et la vie ont toujours été enracinés et définis par son identité marocaine et les diverses hautes responsabilités qui lui ont été confiées.

«Cette récompense constitue une source de grand espoir et une immense fierté pour mon pays, le Maroc et pour la civilisation marocaine et l’exception marocaine qui est célébrée aujourd’hui et qui continue d’incarner avec force les valeurs de paix et de coexistence», a-t-il précisé.

«Tous les Marocains ont été honorés aujourd’hui. C’est un hommage à mon cher pays, le Maroc, avec tous ses affluents arabe, amazigh et juif, entre autres», a-t-il souligné, notant que le Royaume, sous la sage conduite du Souverain, est «l’incarnation claire de l’art du possible, où se côtoient, coexistent et interagissent toutes les spiritualités en paix et harmonie».

A cette occasion, le président israélien a salué en André Azoulay «un homme de paix et de dialogue, un commis de l’État, Conseiller de S.M. le Roi Mohammed VI et de feu S.M. Hassan II».

La médaille du Président est la plus haute décoration civile israélienne décernée par le président de l’État d’Israël. Initiée par l’ancien président israélien Shimon Peres en 2012, cette médaille a jusqu’ici été remise à 29 personnalités, dont Henry Kissinger, Bill Clinton, Barack Obama, Joe Biden et Angela Merkel, entre autres.

Lors de cette cérémonie, Azoulay a été salué en tant qu’homme de paix et de dialogue, pour promouvoir les liens de communication et de rapprochement entre les cultures, les civilisations et les religions et la compréhension entre les peuples, mais aussi entre Israéliens et Palestiniens. «Un juif fier en terre d’Islam, une vie dédiée à la promotion du dialogue et une action inlassablement engagée au service de la paix, animée en cela par la vision de son Roi, et faisant rayonner là où il se trouve la culture de la nation marocaine, profondément ancrée dans les valeurs de la tolérance et du vivre-ensemble».

Le Conseiller du Roi a toujours encouragé les Marocains de confession juive en Israël, au Maroc et dans le monde entier, à préserver leur identité et leur patrimoine sur les plans spirituel, philosophique et moral. Aujourd’hui, leur identité marocaine est une source d’inspiration. Il est également connu pour son engagement historique en faveur de la paix entre Israéliens et Palestiniens et en faveur d’une solution à deux États dans laquelle souveraineté, dignité et justice résonnent de la même manière et avec les mêmes exigences pour les deux peuples.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs centaines de convives des milieux politique, économique, culturel et académique en Israël, ainsi que du chef du bureau de liaison marocain à Tel-Aviv, Abderrahim Bayoud, et du président du Conseil communal d’Essaouira.

La distinction d’André Azoulay par la médaille d’honneur du président israélien est une reconnaissance des efforts inlassables déployés par le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, pour la promotion du dialogue interconfessionnel et du processus de paix au Proche-Orient et la défense de la solution à deux États comme base de toute résolution du conflit palestino-israélien.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img