16.8 C
Casablanca
mardi 21 mai 2024

Audiovisuel : Signature d’une convention de partenariat entre La HACA et la HAC du Gabon

À lire aussi

La Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) et la Haute Autorité de la communication (HAC Gabon) ont signé, mardi à Libreville, une convention de partenariat entre les deux instances.

Ladite convention a été paraphée par la présidente de la HACA, Latifa Akharbach, et le président de la HAC, Germain Ngoyo Moussavou.

Ouvrant la voie à la mise en place d’un agenda commun de coopération entre les deux régulateurs africains, ce document fait bonne place à la promotion des outils et des bonnes pratiques de régulation des médias pour renforcer l’impact et l’efficience de l’action du régulateur.

Il s’agit notamment de la consolidation de l’expression pluraliste politique et sociale dans les médias, du renforcement de la représentation de la diversité culturelle et linguistique et de la protection du jeune public dans le contexte des nouvelles pratiques médiatiques favorisées par la transformation numérique des médias et de la communication.

Cette convention, selon la HACA, permettra d’inaugurer un cycle d’échanges concrets entre les deux instances qui, comme les régulateurs de tous les pays du Continent, doivent répondre à de nouvelles attentes en matière de régulation des médias pour garantir à la fois la liberté d’expression, la liberté éditoriale et le droit des citoyens à des contenus médiatiques, classiques et numériques, respectueux des valeurs démocratiques et des principes des droits humains. A cette occasion, le président de la HAC s’est félicité du lancement de ce partenariat mutuellement bénéfique qui permettra, dans l’esprit de la coopération sud-sud, de consolider les expériences des deux pays en matière de régulation.

Il a également souligné que la coopération entre la HAC du Gabon et la HACA du Maroc ne pouvait que se renforcer grâce aux relations d’excellence et de respect existant entre les deux pays.

S’exprimant en sa qualité de présidente en exercice du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication (RIARC), la présidence de la HACA a tenu à louer les efforts entrepris par la HAC du Gabon pour renforcer sa contribution effective aux activités et réflexions de cette plateforme panafricaine réunissant les instances de régulation de 37 pays africains.

“L’exemple le plus récent de de ce nouveau dynamisme multilatéral de la HAC du Gabon est la participation du président Moussavou à la conférence internationale organisée par la HACA, les 27 et 28 avril 2023 à Fès sur le thème “Pour une régulation éthique et inclusive de l’espace numérique””, a-t-elle rappelé.

Elle a précisé, à ce propos, que la présence du Gabon à cette conférence qui a réuni les régulateurs de 20 pays africains était d’autant plus importante que l’initiation du dialogue, devenu nécessaire, entre le réseau africain des régulateurs et les plateformes numériques globales exige l’engagement de tous les régulateurs du Continent.

La délégation de HACA a été reçue, mercredi, par le ministre gabonais de la Communication, Rodrigue Mboumba Bissawou.

Cette entrevue a été l’occasion pour la présidente de la HACA d’exposer succinctement au responsable gabonais les grands axes de l’action du RIARC en tant que plateforme panafricaine ambitionnant par le biais du renforcement du statut, des moyens et de l’expertise des régulateurs membres, de mettre en place un modèle africain de régulation indépendante des médias à même de protéger les sociétés des risques et troubles informationnels sans contraindre les libertés fondamentales.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img