24.6 C
Casablanca
dimanche 14 avril 2024

Bank Of Africa. Un 2ème incubateur « BlueSpace » voit le jour

À lire aussi

Bank of Africa a inauguré, jeudi, son deuxième incubateur en partenariat avec la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Aïn Chock Casablanca (FSJESAC), afin de continuer à accompagner les jeunes porteurs de projets.

Cet événement s’inscrit dans la continuité de l’élargissement du réseau BlueSpace, dont le premier incubateur est situé dans les locaux du Groupe Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE).

A travers ce partenariat, Bank of Africa et la FSJESAC souhaitent soutenir les jeunes dans leur lancée professionnelle, les aider à donner vie à leurs idées, leur faciliter l’intégration dans le marché du travail et agir concrètement sur des problématiques nationales liées à l’emploi des jeunes.

Placé au sein de la FSJESAC, BlueSpace a pour vocation d’accompagner les étudiants et porteurs de projets dans la concrétisation de leurs ambitions entrepreneuriales à travers un espace bancaire pédagogique dédié aux étudiants et un incubateur destiné aux porteurs de projets participants au programme.

L’incubateur BlueSpace représente ainsi un lieu de rencontre entre le monde académique et professionnel à travers un programme de référence visant à développer l’esprit entrepreneurial et à se positionner comme acteur clé de développement et de promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes.

A l’occasion de cette inauguration, Bank of Africa et la FSJESAC ont organisé une conférence sous le thème « Les Partenariats Public-Privé au service de l’entrepreneuriat et de l’employabilité des jeunes », en présence de Brahim Benjelloun Touimi, administrateur directeur général du Groupe Bank of Africa, Houssine Azeddoug, président de l’Université Hassan II Casablanca, Abdellatif Komat, Doyen de la FSJESAC, Abdellatif Maazouz, président de la région de Casablanca-Settat, Ghita Lahlou, Vice-présidente de la CGEM, le directeur du Centre Régional d’investissement (CRI) Casablanca-Settat, ainsi que des directeurs, doyens et présidents d’universités partenaires.

Lors de cette rencontre, les intervenants ont relevé que l’exploration des opportunités économiques, la création de la valeur ajoutée et le soutien à l’entrepreneuriat sont les piliers de l’amélioration du climat des affaires, et que les partenariats public-privé jouent un rôle crucial dans la création d’opportunités économiques pour les jeunes dans l’environnement actuel.

« Cette collaboration montre ce que le partenariat public-privé peut donner de meilleur, et vise à placer la responsabilité sociale d’entreprise (RSE) au cœur de la stratégie de promotion d’entrepreneuriat qui représente un sujet d’intérêt collectif. Ce n’est pas que de la responsabilité des autorités publiques mais aussi de la société civile », a affirmé, à cet égard, M. Benjelloun Touimi, précisant que cet incubateur aspire à accompagner les porteurs d’idées, de la conception, jusqu’à la maturité de projets et la mise sur le marché, à travers un business plan qui va de la pré-incubation au réseautage.

Il a, par ailleurs, souligné qu’au Maroc, la finance s’affirme de plus en plus en matière d’accompagnement des investisseurs, pas seulement au niveau du financement, mais également via l’extra-financier (conseil, formation, mentorat, assurance, garantie, et réseautage).

Et de rappeler que SM le Roi Mohammed VI, dans son Discours prononcé le 11 octobre 2019 devant les membres des deux chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de l’année législative, a convié le secteur privé, notamment la filière bancaire, à s’ouvrir davantage aux autoentrepreneurs et financer les petites et moyennes entreprises.

Pour sa part, Sara Yassine, Chargée du pôle Entrepreneuriat à la FSJESAC, a relevé que BlueSpace a pour objectif d’accompagner les jeunes tout au long du processus entrepreneurial, de la phase planification à la phase concrétisation, voire même le développement du projet.

Et de souligner que ce partenariat permet d’assurer des formations au profit des porteurs de projets, mais également une ouverture sur l’écosystème et sur les partenaires potentiels. BlueSpace pourrait ainsi être une locomotive pour l’employabilité des jeunes à travers le renforcement de la création des entreprises et l’absorption du chômage des jeunes diplômés et de la population active de manière générale.

De son côté, Azeddoug, a déclaré qu’à travers ce partenariat qui vient renforcer la vision du pôle entrepreneuriat, l’université a offert un espace guidé pour l’entrepreneuriat pour booster l’employabilité, notant que cette collaboration soutient le processus de l’insertion par le biais d’une série de partages de connaissances et de pratiques qui soutiennent la conception, la mise en œuvre et le suivi des projets économiques.

Depuis sa création, BlueSpace a accompagné 120 projets majoritairement dans les domaines des Fintechs, des Services, de l’Ingénierie et du Développement territorial, à travers différents programmes déclinés selon les objectifs et niveaux de maturité des porteurs de projet, dont « BlueSpace Entrepreneurship », un programme de sensibilisation à l’entrepreneuriat à travers des évènements et rencontres ouvertes aux étudiants et jeunes de la région.

Ce dispositif comprend également le programme « BlueSpace Idéation & Pré-incubation », qui accompagne le porteur de projet sur sa phase de conceptualisation de l’idée et consolidation du Business Model ; et « BlueSpace Incubation », qui assure l’accompagnement en phase d’amorçage ainsi que le développement du Produit Minimum Viable, ou la première version du produit, puis du Business Plan et en fin la création d’entreprise.

Il couvre, en outre, « BlueSpace Network » assurant un accompagnement sur le volet développement du réseau de partenaires nécessaires à l’extension et à la mise en valeur du projet ; et « BlueSpace Growth & Funds », un accompagnement sur le volet financier et pour la recherche de solutions de financement.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi