18 C
Casablanca
dimanche 26 mai 2024

Batteries électriques: le Chinois BTR investit 3 MMDH à Tanger

À lire aussi

Le Nouvelliste Maroc – Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé à Rabat, ce vendredi, la cérémonie de signature de la convention d’investissement et démarrage des travaux du projet d’usine de cathodes pour véhicules électriques du groupe chinois BTR pour un montant de 3 Milliards de dhs.

Le projet porte sur la construction d’une unité de production de cathodes, un composant essentiel de la batterie des véhicules électriques, pour un montant d’investissement de 3 milliards de dirhams et la création de plus de 2 500 emplois, indique un communiqué du Ministre de l’Investissement, de la Convergence et de l’Evaluation des Politiques Publiques.

Ce projet d’envergure, premier dans l’écosystème des batteries électriques au Maroc pour lequel une convention est signée, prévoit l’implantation d’une usine d’une capacité de 50 000 tonnes par an au sein de la Cité Mohammed VI Tanger Tech.

Développée en 2 phases sur une superficie de 15 hectares, la mise en exploitation de la première phase d’une capacité de 25000 tonnes est prévue dès septembre 2026.

Le projet, dont les travaux ont d’ores et déjà démarré, est porté par le groupe chinois BTR, un des leaders mondiaux de la fabrication de composants pour batteries électriques. Il compte parmi ses clients les principaux fabricants de batteries électriques tels que BYD, CATL, Volkswagen ou encore Tesla.

« Le choix du Royaume pour la réalisation de ce projet traduit la confiance renouvelée des investisseurs internationaux pour la “destination Maroc” et particulièrement pour l’automobile, à un moment charnière où le secteur connait une profonde transformation au niveau mondial avec la transition vers le véhicule électrique », ajoute la même source.

Ce projet marque également une avancée majeure dans la stratégie de développement du Groupe BTR à l’international et témoigne de la qualité des relations de coopération et d’amitié entre le Royaume du Maroc et la République Populaire de Chine.

À cette occasion, Mouhcine Jazouli, ministre de l’Investissement, de la Convergence et de l’Evaluation des Politiques Publiques a souligné que «cet investissement dans le secteur de la mobilité électrique n’est pas isolé, il est le premier de plusieurs projets d’envergure à venir, positionnant ainsi le Royaume comme un pôle attractif pour l’industrie des batteries pour véhicules électriques et un acteur incontournable dans la production de composants vitaux pour l’avenir du secteur« .

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img