16.8 C
Casablanca
mardi 16 avril 2024

Benkhadra : Le projet de gazoduc Maroc-Nigéria s’inscrit dans une vision de développement pour l’intégration continentale

À lire aussi

Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc est l’incarnation d’une vision prospective visant à développer une large région du continent africain, dans un cadre d’intégration et de complémentarité, a indiqué la directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Amina Benkhadra.

Le projet découle d’une vision ambitieuse partagée par SM le Roi Mohammed VI et le Président nigérian Muhammadu Buhari pour le développement d’une large région qui comprend 16 pays, de même qu’il permet de fournir une énergie propre et compétitive pour la population et d’assurer un développement dynamique intéressant dans divers secteurs, à leur tête le secteur agricole, a-t-elle indiqué dans une intervention, jeudi à Genève, lors d’une table ronde sur l’énergie en Afrique, organisée dans le cadre des activités du Forum Crans Montana.

Il s’agit d’un projet crucial pour l’intégration du continent, qui place l’énergie au cœur des projets de développement nationaux, a indiqué Mme Benkhadra lors de la rencontre, qui a vu la participation d’experts européens du secteur de l’énergie, lesquels ont exprimé leur intérêt à prendre connaissance des différentes phases du projet, ses mécanismes de mise en œuvre et ses dimensions de financement et de développement.

La responsable a souligné que l’Afrique a besoin, plus que tout autre continent, d’un accès à une énergie propre et durable afin de suivre le rythme de son processus de croissance, d’autant plus que 600 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité et aux autres ressources énergétiques.

Le continent est riche en ressources naturelles et minières nécessaires pour réaliser la transition énergétique, a-t-elle ajouté.

Benkhadra s’est félicité de l’interaction positive avec le projet, comme en témoigne l’implication progressive des pays concernés, ajoutant que des accords bilatéraux sont en cours d’élaboration et que le travail se poursuit pour mettre en œuvre un système de gouvernance global pour le projet et ses mécanismes de gestion.

En plus d’atteindre les objectifs de développement national et favoriser les voies d’intégration continentale, le projet de gazoduc, qui reliera le Maroc au Nigéria, offre à l’Europe une opportunité importante pour diversifier ses importations d’énergie, ce qui est un pari vital dans cette conjoncture géopolitique délicate, a-t-elle conclu.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi