18.8 C
Casablanca
vendredi 24 mai 2024

Bouayach: Le CNDH a reçu 3.245 plaintes et requêtes en 2022

À lire aussi

La présidente du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach, a souligné, mercredi à Rabat, que le Conseil, ses Commissions régionales et ses mécanismes nationaux ont reçu en 2022 un total de 3.245 plaintes et requêtes, dont 1.233 reçues par le siège du Conseil et 1895 par les Commissions régionales des droits de l’Homme (CRDH).

Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du rapport annuel du CNDH sur la situation des droits de l’Homme au Maroc en 2022 intitulé “Redéfinir les priorités pour consolider l’effectivité des droits”, Mme Bouayach a indiqué que 70 plaintes ont été reçues par le Mécanisme national de recours pour les enfants victimes de violation de leurs droits et 47 par le Mécanisme national de protection des droits des personnes en situation de handicap.

Elle a, en ce sens, expliqué que ce rapport présente une évaluation de la situation des droits de l’Homme au Maroc ainsi qu’un bilan des actions du CNDH en matière de protection, de promotion et de prévention des violations des droits de l’homme, avec des données chiffrées portant sur 21 droits thématiques et 5 droits catégoriels, outre les droits des femmes et des filles, ajoutant que le rapport de plus de 300 pages retrace les grandes caractéristiques de la situation des droits de l’Homme au Maroc, sur la base d’une lecture minutieuse d’un ensemble de facteurs qui affectent la performance des différentes composantes du système national de protection des droits de l’Homme.

D’autre part, elle a noté que la présentation du 4è rapport annuel du Conseil dans son mandat actuel confirme l’adhésion volontaire du Royaume du Maroc au système des droits de l’Homme, les avancées du CNDH en matière de traitement des questions relatives aux droits de l’Homme, dont les questions émergentes, outre le renouvellement de ses outils et de ses moyens d’intervention.

A cet effet, elle a estimé que le système national de protection des droits de l’homme est confronté à un certain nombre de défis qui marquent la situation des droits de l’homme non seulement dans le Royaume, mais dans le monde entier.

Dans ce contexte, elle précisé qu’il s’agit des effets à long terme de la pandémie qui continuent de peser sur l’accès des citoyens aux droits économiques et sociaux, des effets géoéconomiques du conflit entre l’Ukraine et la Russie, du niveau sans précèdent de stress hydrique, de la vulnérabilité climatique du Maroc et de l’utilisation de la technologie numérique.

Mme Bouayach a également indiqué que ce rapport sur la situation des droits de l’Homme, adopté par l’Assemblée générale du Conseil tenue en Octobre 2022, présente des conclusions et des recommandations générales, et s’articule autour de neuf axes, à savoir la situation des droits thématiques et catégoriels, le bilan d’activités du Mécanisme national de prévention de la torture, le bilan d’activités du Mécanisme national de recours pour les enfants victimes de violation de leurs droits, le bilan d’activités du Mécanisme national de protection des personnes en situations de handicap, l’harmonisation des législations, le renforcement des capacités et des médias en matière de droits de l’Homme, les relations de coopération nationale, les relations de coopération internationale, le suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation et les réunions des organes du Conseil, des CRDH et les nouveautés administratives et système informatique.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img