24.4 C
Casablanca
lundi 22 juillet 2024

Cannabis légal : le plan de l’ANRAC

À lire aussi

Le Maroc se positionne comme un acteur majeur du marché mondial du cannabis médical et industriel, grâce à ses atouts naturels et aux opportunités offertes par la demande internationale. Pour encadrer ce développement prometteur, l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC) élabore actuellement un plan stratégique ambitieux.

Ce plan stratégique, qui s’étendra sur dix ans, vise à faire du secteur du cannabis licite un véritable moteur de croissance pour les régions de Rabat, Chefchaouen, Al Hoceima et Taounate. L’objectif est de créer un pôle de développement socio-économique compétitif et durable, basé sur une vision nationale concertée et une mobilisation de tous les acteurs.

Le plan stratégique permettra de positionner le Maroc sur les segments autorisés par la loi 13-21, tels que la cosmétique, les compléments alimentaires, la construction et le textile. Une campagne de communication accompagnera le déploiement du plan, ciblant toutes les parties prenantes, des agriculteurs aux investisseurs, pour assurer une large adhésion et une compréhension des enjeux de la filière.

L’ANRAC, chargée de mettre en œuvre la stratégie de l’État en matière de réglementation et de développement des activités liées au cannabis, jouera un rôle central dans la réussite de ce plan stratégique. Elle sera notamment responsable de l’octroi des autorisations, du contrôle des cultures et des unités de transformation, ainsi que du développement de cultures alternatives pour mettre fin aux cultures illicites.

Le Maroc s’engage ainsi dans une voie prometteuse, avec l’ambition de devenir un leader mondial du cannabis médical et industriel. Ce plan stratégique ambitieux témoigne de la volonté du Royaume de développer une filière durable et responsable, au bénéfice de son économie et de ses populations.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi