25.5 C
Casablanca
dimanche 21 juillet 2024

Casablanca: La Fondation Al Mada récompense les meilleurs étudiants des beaux-arts

À lire aussi

La Fondation Al Mada a organisé, mardi soir à la villa des arts de Casablanca, la cérémonie de remise de son prix destiné aux étudiants des beaux-arts marocains.

Portant sur la thématique de l’identité marocaine, le concours Prix Fondation Al Mada vise à promouvoir la création contemporaine et les jeunes artistes-peintres en leur offrant une exposition collective et différents prix.

Sélectionnés par un jury professionnel, trois lauréats ont été primés parmi les 28 candidats qui ont pris part à ce concours organisé en partenariat avec l’École Supérieure des Beaux-Arts de Casablanca et l’Institut des Beaux-Arts de Tétouan.

Le premier prix est revenu à Oualid Lazrak, le deuxième prix a été décerné à Safia Kaakoua, tandis que troisième a été décerné à Salma Ahaddad.

« Nous avons repéré des œuvres très intéressantes et pertinentes par leur adéquation au thème du concours, l’identité marocaine, mais aussi par leur maîtrise du savoir-faire technique », a indiqué dans une déclaration à la MAP, Mohamed Rachdi, critique d’art et membre du jury du concours, soulignant « le potentiel prometteur des jeunes artistes ».

Pour sa part, Nabil Bayahya, galeriste et membre du jury du concours, a affirmé que « les jeunes artistes ont beaucoup de chemin à parcourir et que ce genre de concours vise justement à les encourager à se challenger et à réfléchir sur ce qu’est une œuvre d’art, qui, a-t-il rappelé, doit essayer de combiner deux choses: l’esthétique et l’idée ».

Concernant la thématique de ce prix, Nabil Bayahya, également auteur de l’ouvrage Politiques culturelles à l’âge du numérique: l’exemple du Maroc, a expliqué que son choix a été guidé par « la volonté d’inciter les jeunes artistes à interroger notre identité: comment est-elle composée, qu’est ce qui nous fait vibrer, ce qui fait appel à notre récit national, à notre enfance, à notre identité culturelle propre ».

Il a rappelé, dans ce sens, que « l’identité marocaine est elle-même plurielle, large et inclusive ayant absorbé nombre de composantes ».

À noter qu’outre Mohamed Rachdi et Nabil Bayahya, le jury de ce concours est composé de l’artiste émérite Abdelkebir Rabi, l’architecte Omar Benmoussa et le professeur Aziz Chafik.

Par ailleurs, la Fondation Al Mada a annoncé le lancement en février 2024 d’une prochaine édition de son Prix, ainsi que l’organisation à venir d’une exposition collective réunissant les lauréats du prix aux Villas des arts de Casablanca et Rabat.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi