18.8 C
Casablanca
vendredi 24 mai 2024

CFC brille au sommet des centres financiers en Afrique !

À lire aussi

Selon le dernier classement du Global Financial Centres Index (GFCI), la place financière Casablanca Finance City (CFC) maintient sa position de leader parmi les centres financiers en Afrique.

Au niveau mondial, CFC occupe la 54ème place, tandis que l’île Maurice (68ème) et Kigali (81ème) complètent le trio de tête africain dans cet indice de référence des centres financiers internationaux, élaboré par Z/Yen Group en partenariat avec le China Development Institute.

Dans la région MENA, CFC se classe en troisième position, juste derrière Dubaï (21ème) et Abu Dhabi (35ème), et devant Tel Aviv (57ème) en termes de positionnement financier.

« En termes de réputation financière, Casablanca s’est imposée comme un centre financier de premier plan en Afrique, attirant les entreprises et les investisseurs internationaux », indique le classement.



« L’infrastructure financière de la ville, illustrée par la Bourse de Casablanca, a renforcé sa réputation de plaque tournante des services financiers », ajoute la même source.



Au niveau mondial, le classement est dominé par la ville de New York, suivie de Londres et de Singapour.

Le GFCI permet d’établir un classement des places financières en fonction de leur compétitivité.

Plus de 130 centres financiers ont été étudiés pour cette édition, dont 121 figurent dans le rapport final.

 Le classement, publié deux fois par an depuis 2007, est établi à partir de 147 indicateurs. Ces mesures quantitatives sont fournies par des tiers, notamment la Banque mondiale, The Economist Intelligence Unit, l’OCDE et les Nations unies.CFC se maintient en tête des centres financiers d’Afrique.

La place financière Casablanca Finance City (CFC) s’est maintenue en tête des centres financiers d’Afrique, selon le dernier classement du Global Financial Centres Index (GFCI).



CFC se positionne au 54ème rang au niveau mondial, alors que l’île Maurice(68e) et Kigal(81e) complètent le podium africain au sein de cet indice de référence des centres financiers internationaux, établi par Z/Yen Group, en collaboration avec le China Development Institute.



Le classement place CFC à la troisième position au niveau de la région MENA, juste après les places financières de Dubaï (21è) et d’Abu Dhabi (35è) et devant celle de Tel Aviv (57e).

 « En termes de réputation financière, Casablanca s’est imposée comme un centre financier de premier plan en Afrique, attirant les entreprises et les investisseurs internationaux », indique le classement.



« L’infrastructure financière de la ville, illustrée par la Bourse de Casablanca, a renforcé sa réputation de plaque tournante des services financiers », ajoute la même source.



Au niveau mondial, le classement est dominé par la ville de New York, suivie de Londres et de Singapour.

 Le GFCI permet d’établir un classement des places financières en fonction de leur compétitivité. Plus de 130 centres financiers ont été étudiés pour cette édition, dont 121 figurent dans le rapport final.



Le classement, publié deux fois par an depuis 2007, est établi à partir de 147 indicateurs. Ces mesures quantitatives sont fournies par des tiers, notamment la Banque mondiale, The Economist Intelligence Unit, l’OCDE et les Nations unies.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img