30.2 C
Casablanca
mercredi 24 juillet 2024

CGPM salue la conformité marocaine, 3e année de succès !

À lire aussi

La Commission Générale des Pêches pour la Méditerranée (CGPM) a décerné le prix de conformité de “Catégorie 1” au Maroc pour avoir respecté et mis en œuvre toutes les décisions de la Commission et rempli ses obligations en matière de communication des données dans le secteur de la pêche. Cette distinction, attribuée au Maroc pour la 3ème année consécutive, témoigne de tous les efforts déployés par le Département de la Pêche Maritime, pour honorer les engagements du Maroc au sein des organisations internationales et régionales de pêches en transposant leurs décisions dans la législation nationale.

Le prix de conformité de « Catégorie 1 » a été décerné au Maroc, à l’Union Européenne, à l’Albanie et à la Turquie par la CGPM lors de sa 46ème session, qui se tient du 06 au 10 novembre 2023 à Split (Croatie), avec la participation d’une délégation marocaine, fait savoir le Département dans un communiqué.

Cette distinction, attribuée au Maroc pour la 3ème année consécutive, témoigne de tous les efforts déployés par le Département de la Pêche Maritime, pour honorer les engagements du Maroc au sein des organisations internationales et régionales de pêches en transposant leurs décisions dans la législation nationale, ajoute la même source.

Lors de cette session, la Commission a adopté une recommandation proposée par le Maroc relative à l’atténuation de la déprédation par le grand dauphin dans les pêches de petits pélagiques en mer d’Alboran (sous-région géographique 3) à travers la mise en œuvre d’un programme de recherche sur le grand dauphin afin d’améliorer les connaissances scientifiques et déterminer les mesures d’atténuation des attaques du grand dauphin dans la pêcherie des petits pélagiques en Méditerranée marocaine.

Une autre résolution présentée par le Maroc a été approuvée relative à un plan d’action régional visant à surveiller et à atténuer les interactions entre les pêches et les espèces vulnérables en Méditerranée et en mer noire.

Ce plan consiste à élaborer et à développer des systèmes adéquats de surveillance, à tester et élaborer des mesures d’atténuation afin de réduire et, si possible, d’éliminer les captures accidentelles d’élasmobranches, de tortues marines, d’oiseaux marins et de mammifères marins, ainsi que la mortalité par pêche qui y est associée.

spot_img
- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi