23 C
Casablanca
vendredi 19 juillet 2024

Changement au Directoire de Crédit du Maroc !

À lire aussi

Le Conseil de Surveillance de Crédit du Maroc s’est réuni le 7 novembre 2023, sous la présidence de Mohamed Hassan Bensalah, pour examiner l’activité et les comptes arrêtés au 30 septembre 2023.

Lors de cette réunion, le Conseil de surveillance a pris acte de la démission de Habiba Laklalech, pour des raisons personnelles, de son mandat de membre indépendant du Conseil de surveillance et de président du Comité des risques, indique la banque dans un communiqué.

Par ailleurs, afin d’accompagner la trajectoire de développement de Crédit du Maroc, le Conseil de surveillance a nommé Younes Lahlou en qualité de membre du Directoire, en charge du Fonctionnement, sous réserve de l’approbation de Bank Al-Maghrib.

Younes Lahlou aura pour mission de contribuer à l’accélération de la transformation de la Banque, en adéquation avec ses nouvelles orientations stratégiques. Son périmètre couvrira le domaine IT, les Opérations et Services clients, le pôle Crédits et Recouvrement ainsi que l’Immobilier.

Diplômé de l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs, de Supélec et des Ponts Paris Tech, Lahlou a démarré sa carrière dans de grandes entreprises d’informatique, avant de se lancer en 2004 dans une carrière dans le secteur bancaire marocain où il a occupé différents postes, principalement dans le domaine de l’innovation, des nouvelles technologies et des systèmes d’information.

Désormais, le Directoire de Crédit du Maroc est composé de 4 membres :
• Ali Benkirane, Président du Directoire;
• Said Jabrani, membre du Directoire en charge de la Banque commerciale;

• Younes Lahlou, membre du Directoire en charge du Fonctionnement;
• Luc Beiso, membre du Directoire en charge de la Supervision des filiales.

A noter que le produit net bancaire consolidé de CDM s’élève à 2 195,6 MDH, en amélioration de 14,1% par rapport à fin septembre 2022, porté par l’ensemble des lignes métiers de la Banque.

Le résultat net part du groupe ressort à 445,9 MDH, en quasi-stagnation par rapport à fin septembre 2022, en raison principalement de l’évolution du coût du risque.

Hors effets exceptionnels, le résultat net part du groupe serait en progression de 31,2 %.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi