23.4 C
Casablanca
mardi 28 mai 2024

Crédit du Maroc brille sous Holmarcom, Un excellent premier trimestre !

À lire aussi

Crédit du Maroc, porté par le groupe Holmarcom, affiche une remarquable performance commerciale et financière au premier trimestre 2023, consolidant ainsi sa solidité fondamentale et amorçant une nouvelle phase de croissance.

Ainsi, Crédit du Maroc affiche, à fin mars 2023, des emplois clientèle en croissance de 7,6 % à 49.695 MDH par rapport au 1er trimestre 2022. Cette évolution traduit :

une hausse des crédits aux particuliers de 2,3 % à 19 939 MDH en raison notamment de l’accroissement des encours du crédit à l’habitat (+3,2 %) ;
un renforcement des crédits aux entreprises dont notamment les crédits à l’équipement, le crédit-bail et les crédits court terme qui évoluent respectivement de 17,3 %, 2,7 % et 22,2 %.

Une croissance soutenue de la collecte bilan

A fin mars 2023, les ressources bilan affichent une hausse de 9,0 % à 51.672 MDH par rapport au 1er trimestre 2022, bénéficiant d’une progression notable des ressources à vue et des ressources d’épargne qui augmentent respectivement de 7,1 % et de 0,8 % à 36.548 MDH et 9.958 MDH. Pour leur part, les dépôts à terme progressent de 79,6 % pour se hisser à 3.000 MDH.

Un PNB en progression

Au titre du 1er trimestre 2023, le produit net bancaire consolidé s’améliore de 11,0 % par rapport au 1er trimestre 2022 pour s’établir à 718,9 MDH, porté par la contribution positive de l’ensemble des lignes métiers de la banque.

La marge nette d’intérêt s’établit à 544,2 MDH, en hausse annuelle de 9,1 %, profitant de l’élargissement du fonds de commerce et de la poursuite de l’optimisation du coût de la ressource.

La marge sur commissions se hisse, pour sa part, à 124,2 MDH, en évolution de 9,3 % grâce à la performance des filières spécialisées en monétique, commerce international et cash management.

De son côté, le résultat des opérations de marché progresse de 26,8 % à 78,6 MDH bénéficiant, notamment, de l’orientation positive de l’activité de change en dépit d’un contexte défavorable sur l’activité obligataire.

Les filiales de Crédit du Maroc génèrent, quant à elles, une contribution positive au PNB global de l’ordre de 54,1 MDH, en amélioration de 4,7 % par rapport au premier trimestre 2022.

Le RBE se hisse à 337,5 MDH

Le résultat brut d’exploitation progresse de 14,4 % à 337,5 MDH au premier trimestre 2023, grâce à la hausse du PNB consolidé. Le coefficient d’exploitation s’établit, pour sa part, à 53 %.

En matière d’investissement, Crédit du Maroc a engagé, sur le premier trimestre 2023, un montant total de 21,5 MDH destiné essentiellement aux investissements informatiques.

Un coût du risque maitrisé

Au titre du 1er trimestre 2023, l’évolution des créances en souffrance reste maîtrisée à +2,2 %, soit 3.801,1 MDH, avec un taux de créances douteuses et litigieuses de 7,6 %, en amélioration de 40 bps par rapport au premier trimestre 2022.

De son côté, le coût du risque consolidé du premier trimestre 2023 se situe à 58,5 MDH avec un taux de coût du risque qui s’élève à 0,46 %.

Le taux de couverture des créances en souffrance s’établit, à fin mars 2023, à 87,7 % reflétant ainsi la politique prudente et anticipative de Crédit du Maroc en matière de provisionnement.

Le RNPG s’établi à 136,7 MDH

Bénéficiant de la croissance soutenue de l’activité commerciale et de la maîtrise des charges et du coût du risque, Crédit du Maroc affiche un résultat net part du groupe de 136,7 MDH, en hausse de 1,6 %.

CDM poursuit son engagement pour la clientèle

Crédit du Maroc est engagé dans une transformation profonde qui se traduit par une amélioration continue de l’expérience apportée à ses clients à travers l’enrichissement de ses parcours de banque à distance et la poursuite de la mise en place des espaces de libre-service bancaire dans l’ensemble des régions du Royaume.

L’expérience collaborateur, pierre angulaire de cette dynamique de transformation, a été repensée avec le transfert du siège social de la Banque aux « Arènes », sis au 201, boulevard d’Anfa, Casablanca.

Ce nouveau siège, qui respecte les normes environnementales internationales, vient ainsi signer le démarrage d’un nouveau chapitre pour Crédit du Maroc, porteur de grandes ambitions.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img