23.4 C
Casablanca
mardi 28 mai 2024

Diplomatie : Nomination de 23 nouveaux consuls généraux du Maroc à l’étranger

À lire aussi

Selon un communiqué officiel, dans le cadre de l’opération de mobilité du personnel du ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger pour l’année 2023, 23 nouveaux consuls généraux ont été nommés dans différents pays, représentant ainsi 38% des postes consulaires. Cette décision fait suite à un appel à candidatures.

Selon la même source, cette mobilité a pris en considération la forte présence de la communauté Marocaine dans certaines régions du monde. A cet effet, il sera procédé à la réouverture des deux postes consulaires en Lybie à savoir Tripoli et Benghazi, ainsi que l’opérationnalisation de l’ouverture du Consulat général du Royaume du Maroc à Miami, afin d’alléger la pression sur le Consulat général du Royaume du Maroc à New York et le service consulaire à Washington.

En effet, 39% des consuls généraux nommés sont des femmes, occupant au passage des postes consulaires importants notamment aux Etats-Unis, au Canada et en Italie, réhaussant le taux global de consul général femme de 28% en 2022 à 37% en 2023.

Dans une dynamique de promotion, 22% des postes pourvus ont été attribués à des consuls généraux ayant réussi leur mission pour occuper des postes consulaires plus stratégiques ou plus grands. De même et dans un esprit de valorisation des référents consulaires, 26% des consuls généraux nouvellement nommés sont des ex-consuls généraux ayant une expérience de responsabilité au service central ou au niveau des missions diplomatiques et postes consulaires.

Par ailleurs, et dans une dynamique visant la conciliation entre le rajeunissement et l’expérience confirmée, 52% des consuls généraux concernés par ce mouvement sont nommés pour la première fois.

Parmi l’ensemble des nouvelles nominations, 78% ont déjà effectué un passage par un poste consulaire et 22% proviennent des autres domaines de la diplomatie.

Aussi, et dans une logique de valorisation de la filière consulaire, cette mobilité a vu la nomination de deux directeurs et d’un ex-directeur de l’administration centrale au poste de consul général.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img