30.2 C
Casablanca
mercredi 24 juillet 2024

Fettah s’entretient avec la Mandataire spéciale du SG de l’UNSGSA

À lire aussi

La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, s’est entretenue, mercredi à Rabat, avec la Reine Máxima des Pays-Bas, en sa qualité de Mandataire spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour la promotion de services financiers accessibles à tous qui favorisent le développement (UNSGSA), en visite au Maroc du 20 au 23 mars.

S’exprimant à cette occasion, la ministre a indiqué que la question de l’inclusion financière a toujours été au centre des préoccupations des pouvoirs publics, comme un axe incontournable pour le développement du secteur financier marocain et plus largement le développement de la société et du pays.

Mme Fettah a, en outre, souligné que l’accès aux services financiers ouvre des perspectives de consommation, d’épargne et d’investissement aux ménages, en leur permettant d’adapter leur consommation et d’investir dans l’éducation et la santé pour améliorer leurs conditions de vie.

L’accès au crédit permet également aux entreprises de se développer, en créant des emplois et en réduisant les inégalités, a précisé la ministre.

Il permet aussi de réduire les inégalités territoriales et du genre, a-t-elle soutenu, notant dans ce sens que le Maroc a inscrit parmi ses priorités l’élaboration et la mise en œuvre d’une Stratégie nationale d’inclusion financière, concertée et intégrée, avec l’ambition de généraliser l’accès aux services financiers et puiser dans son potentiel en matière de développement.

Cette visite, la première effectuée par la Reine Máxima au Maroc en tant que Mandataire spéciale, a pour objectif de promouvoir une plus grande avancée des progrès accomplis ces dernières années par le Maroc dans le domaine de l’inclusion financière.

Elle est axée sur les innovations technologiques financières, la finance verte et inclusive, et le développement de systèmes de paiement numériques favorisant l’inclusion financière.

Le Maroc dispose depuis 2019 d’une stratégie nationale d’inclusion financière (SNIF), lancée en 2019 et pilotée conjointement par Bank Al-Maghrib et le ministère de l’Économie et des Finances, et qui cible un taux d’inclusion financière de 50% en 2023 et de 75% en 2030.

spot_img
- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi