24.1 C
Casablanca
dimanche 26 mai 2024

Financement des TPME en Afrique : Bank Of Africa décroche 171,2 M$ auprès de l’IFC

À lire aussi

La Société financière internationale a approuvé un financement de 171,2 millions de dollars en faveur de BOA, la filiale panafricaine du groupe marocain Bank Of Africa-BMCE Group. Ces fonds visent à soutenir les TPME dans neuf marchés d’Afrique subsaharienne, confrontés à des taux d’intérêt élevés et à une contraction de la liquidité dans la région.

Bank Of Africa-BMCE Group renouvelle son partenariat avec la Société financière internationale (IFC) en faveur du soutien aux TPME en Afrique. Le bras armé de la Banque mondiale dans le secteur privé vient d’approuver un financement à hauteur de 171,2 millions de dollars en faveur deBank Of Africa (BOA), la filiale panafricaine du groupe bancaire marocain. Cette facilité soutiendra BOA dans le renforcement de ses prêts aux micro, petites et moyennes entreprises dans le contexte de taux d’intérêt élevés ayant entraîné un resserrement de la liquidité dans la région. Le nouveau partenariat IFC-BOA concerne neuf marchés d’Afrique subsaharienne : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Kenya, Mali, Niger, Sénégal, Togo et Ouganda.

À fin septembre 2023, Bank Of Africa – BMCE Group enregistre un produit net bancaire consolidé en hausse de 11% à 12,6 milliards de dirhams. Le résultat net part du groupe progresse, lui, de 15% pour atteindre plus de 2 milliards de dirhams, tenant compte de l’impact exceptionnel du don lié au séisme. Le groupe affiche également sa résilience sur le plan commercial, avec des crédits en hausse aussi bien en consolidé qu’en social.

À l’exception de BOA Uganda, le financement accordé sera déployé selon le «Programme de la base de la pyramide» (The Base of the Pyramid : BOP) destiné aux prestataires de services financiers qui ciblent les emprunteurs à faible revenu pour renforcer leur résilience et leur accès aux prêts bancaires. Ce partenariat IFC-BOA est la deuxième collaboration entre les deux institutions cette année. Rappelons qu’en avril dernier, IFC avait investi dans un mécanisme de partage des risques en faveur du Groupe Bank Of Africa, garantissant 50% d’un portefeuille de prêts à hauteur de 154 millions de dollars, en faveur des PME dans dix pays d’Afrique subsaharienne (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Madagascar, Mali, Niger, Sénégal, Tanzanie et Togo).

Représentant jusqu’à 90% de toutes les entreprises d’Afrique subsaharienne et 38% du PIB de la région, les PME sont le pilier des économies africaines. Toutefois, nombre d’entre elles pâtissent d’un manque d’accès au financement. Selon les données des enquêtes de la Banque mondiale auprès des entreprises, le déficit de financement des PME dans les dix pays cibles s’élève à 21 milliards de dollars et 53% d’entre elles sont partiellement ou totalement privées de crédit.

Ainsi, l’un des piliers de la stratégie de BOA consiste à accroître son action auprès des PME afin de soutenir l’activité économique et la création d’emplois dans ses marchés de présence pays en Afrique subsaharienne.

Le groupe BOA est majoritairement détenu par Bank Of Africa-BMCE Group. Celui-ci apporte un puissant soutien stratégique et opérationnel à sa filiale BOA, ainsi qu’un accès direct à des marchés internationaux grâce à sa présence en Europe et en Asie.

BOA est aujourd’hui implanté dans 19 pays, dont 8 en Afrique de l’Ouest, 8 en Afrique de l’Est et dans l’océan Indien 2 en Afrique centrale ainsi qu’en France.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img