16.8 C
Casablanca
mardi 21 mai 2024

Financement : Le Maroc et la BID scellent un accord de 30 M$, les détails

À lire aussi

Le Maroc et la Banque Islamique de Développement (BID) ont signé, mercredi à Rabat, un document-cadre sur leur partenariat stratégique 2024-2027 et sur les accords de financement relatifs au projet d’aquaculture au profit des marchés et de l’inclusion sociale pour 20,34 millions d’euros (M€) et au projet de renforcement de la résilience économique des entreprises face aux difficultés pour 10 millions de dollars (M$).

Ce document-cadre et ces accords ont été signés par la ministre de l’Economie et des finances, Nadia Fettah, et le président du Groupe de la BID, Muhammad Sulaiman Al Jasser, lors d’une cérémonie tenue en présence notamment du directeur du Hub Régional de la BID à Rabat, Waleed Addas et du Directeur général de la Société Nationale de Garantie et de Financement de l’Entreprise, Hicham Zanati Serghini, indique un communiqué du ministère de l’Economie et des finances.

Intervenant à cette occasion, Fettah a souligné le caractère important du partenariat stratégique Maroc-BID qui consolide les relations de coopération entre les deux parties. Elle a salué la contribution de la Banque au financement du projet d’aquaculture au profit des marchés et de l’inclusion sociale, notant que ce projet permettra de créer une véritable valeur ajoutée dans ce secteur et de renforcer la dynamique du Maroc en matière de transition vers une économie verte et durable. Mme Fettah a, en outre, mis en avant l’importance de la contribution de la BID au financement du projet relatif au renforcement de la résilience économique des entreprises face aux difficultés, lequel aura des impacts positifs sur les entreprises marocaines qui continuent de souffrir des répercussions de la pandémie du covid. Ce projet permettra de faciliter l’accès des entreprises au financement afin de poursuivre leurs activités économiques et de créer et préserver les emplois.

La ministre a également invité la Banque à contribuer au financement d’une partie des projets qui seront inscrits dans le cadre du programme de reconstruction et de mise à niveau générale des régions sinistrées par le séisme d’Al Haouz, en particulier ceux relatifs à l’infrastructure de base (construction des routes rurales et extension de la connexion au réseau électrique et d’approvisionnement en eau potable, …) et ce, conformément aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. De son côté, M. Al Jasser a exprimé la détermination de la Banque à soutenir le Maroc pour atténuer les répercussions du séisme d’Al Haouz, en ligne avec les priorités sociales et économiques du Royaume, notant que la BID veille à contribuer au financement des projets marocains de développement.

A rappeler que la BID est une institution financière multipartite fondée en 1975 dans le but de soutenir le développement économique et social. Le montant total cumulé des financements accordés par le groupe de la Banque au Maroc durant la période 1975-2022 a atteint 7 milliards de dollars, couvrant le financement de projets de développement dans plusieurs secteurs vitaux, des facilités pour le commerce extérieur, ainsi que des aides techniques.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img