Accueil Maroc Hausse des prix. 2.457 infractions enregistrées depuis le début de l’année

Hausse des prix. 2.457 infractions enregistrées depuis le début de l’année

Le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a indiqué, jeudi à Rabat, que 2.457 infractions ont été enregistrées en matière des prix et de la qualité des produits alimentaires depuis le début de l’année.

En réponse à une question lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil de gouvernement, Baitas a précisé que durant la période s’étalant du début de l’année 2023 au 15 février, 45.384 lieux de production, de stockage, et de vente en gros et au détail ont été contrôlés, notant que ces opérations de contrôle ont permis de relever 2.457 infractions dans le domaine des prix et de la qualité des denrées alimentaires.

Had l3otla, @Samia_akariou twe7chat Oujda w nawa7i 🤩

Il a fait savoir que les mesures légales nécessaires ont été prises à l’encontre des contrevenants, relevant que les procès-verbaux de constatation de 2.110 infractions ont été transmis au Procureur du Roi.

S’agissant de la qualité des produits alimentaires et des articles stockés ou proposés à la vente au cours de la même période, les commissions mixtes ont saisi et détruit 272.819 kg de produits impropres à la consommation.

Ces produits concernent notamment les légumes et les fruits (180 tonnes), la viande, le poisson et leurs dérivés (15.952 kg), la farine et ses dérivés (13.044 kg), les aliments transformés (12.981 kg), pâtisseries et sucreries (12.330 kg), dattes et fruits secs (6.732 kg), les épices (5.938 kg), le lait et ses dérivés (5.520 kg), les conserves (4.160 kg), les légumineuses (3.950 kg), olives et huile d’olive (3.059 kg). ), boissons et jus (2.989 kg), produits de nettoyage (2. 518 kg) , le sucre, le café et le thé (1.378 kg), ainsi que diverses denrées alimentaires (1.021 kg).

Il a, par ailleurs, indiqué que les commissions locales ont repéré plusieurs entrepôts illégaux destinés au stockage clandestin et au monopole, notant que trois entrepôts ont été signalés à Ait Melloul, deux à Rabat et Tétouan et un à Oujda, Safi, Sidi Slimane et Khénifra.

Ces opérations ont permis la saisie de plus de 192 tonnes de produits stockés clandestinement à des fins de spéculation, a souligné M. Baitas, ajoutant que les mesures nécessaires ont été prises contre les auteurs de ces infractions.

Le ministre a également souligné que les commissions locales poursuivent leur action en vue de lutter contre tout tentative de fraude, de monopole, de spéculation et de manipulation des prix, soulignant que les marchés sont bien approvisionnés en produits de base.

« La priorité est aujourd’hui donnée au marché national au détriment de l’exportation », a-t-il, par ailleurs, fait remarquer, expliquant que les rencontres avec les professionnels montrent la nécessité d’orienter les produits vers le marché national, jusqu’à son bon approvisionnement et au retour des prix à leurs niveaux habituels.

Après avoir souligné que le gouvernement s’est engagé à approvisionner les marchés en produits à des prix abordables, il a relevé que le rythme de la production a augmenté et que les prix des produits suivent une tendance baissière. Et d’ajouter que toutes les solutions possibles seront mises en œuvre dans le but de protéger le pouvoir d’achat des Marocains.

Quitter la version mobile