25.5 C
Casablanca
dimanche 21 juillet 2024

Immobilier au Maroc : Hausse de 0,6% en 2023

À lire aussi

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) ressort en hausse de 0,6% sur l’ensemble de l’année 2023 comparativement à l’année précédente, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Cette appréciation des prix est attribuable aux augmentations de 1,5% des prix des terrains et de 1,8% de ceux des biens à usage professionnel, indiquent BAM et l’ANCFCC dans leur récente note sur l’IPAI et la tendance globale du marché immobilier, notant que les prix des biens résidentiels ont, en revanche, quasiment stagné.

Pour ce qui est du nombre de ventes, il a enregistré un accroissement de 5,1% en 2023, résultat des hausses de 6,3% des ventes des biens résidentiels, de 5,8% de celles des biens à usage professionnel et de 0,3% de celles des terrains, précise la même source.

Au détail, les prix du résidentiel ont augmenté de 0,6%, résultat de la hausse de 0,8% des prix des appartements et de 1% de ceux des maisons et de la baisse de 2,1% des prix des villas. Pour ce qui est des transactions, leur nombre a affiché un repli de 4,8%, reflétant des diminutions de 4,3% pour les appartements, de 10,7% pour les maisons et de 11,9% pour les villas.

En glissement annuel, les prix du foncier se sont appréciés de 2,1% et le nombre de transactions a progressé de 1,6%.

Concernant les prix des biens à usage professionnel, ils ont baissé de 0,4%, avec un recul de 3,6% pour les bureaux et une hausse de 0,4% pour les locaux commerciaux. Pour leur part, les transactions ont affiché une progression de 1%, reflétant une hausse de 14,2% des ventes des bureaux et une baisse de 1,3% de celles des locaux commerciaux.

Par ville, les prix ont quasiment stagné à Casablanca, ont reculé de 1,2% à Rabat et ont connu une hausse respectivement de 1,4% à Marrakech et de 1% à Tanger.

Au quatrième trimestre 2023, l’IPAI a enregistré une quasi-stagnation trimestrielle, recouvrant une progression de 0,3% des prix des terrains, une quasi-stabilité de ceux du résidentiel et une baisse de 2,5% de ceux des biens à usage professionnel.

En parallèle, le nombre de transactions a connu une hausse de 2%, reflétant des hausses de 13,2% pour les terrains et de 8,6% pour les biens à usage professionnel et une baisse 1,4% pour les biens résidentiels.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi