16.8 C
Casablanca
mardi 21 mai 2024

Industrie alimentaire : 50.000 postes à créer sur 3 ans

À lire aussi

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a indiqué, mercredi à Meknès, que les 400 banques de projets en matière d’industrie alimentaire permettront la création de 50.000 nouveaux postes d’emplois sur les 3 prochaines années.

S’exprimant à l’ouverture d’une Conférence de haut niveau sous le thème « Génération green pour une souveraineté alimentaire durable », organisée en marge de la 15ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM), Mezzour a précisé que ces 400 projets dont dispose le ministère, permettront la création de 50.000 nouveaux postes d’emplois, avec une enveloppe d’investissement de 10 milliards de dirhams (MMDH).

Il a, dans ce sens, mis en avant l’importance du secteur de l’industrie alimentaire au Maroc qui emploie aujourd’hui plus de 190.000 compétences, soulignant la pertinence du choix du thème du Salon, qu’est la souveraineté alimentaire durable, pilier essentiel de la souveraineté nationale.

Mezzour a, en outre, fait savoir que le SIAM constitue une occasion pour traiter des moyens et outils innovants permettant d’assurer une complémentarité entre les chaines de valeur, ainsi qu’entre le trio « eau-agriculture-industrie ».

Pour sa part, le ministre de la biosécurité, affaires maritimes et rurales du Royaume-Uni, Lord Richard Benyon, a affirmé que la présence de son pays en tant qu’invité d’honneur de cette édition revêt l’importance de la relation entre les deux pays et ouvre les voies de la coopération vers de nouvelles perspectives.

Il a également assuré que la stratégie Génération Green constitue un aspect de réussite du secteur agricole marocain et repose principalement sur l’innovation pour faire face aux multiples défis, en particulier les changements climatiques et l’économie de l’eau, le grand défi du moment.

M. Benyon a aussi fait part de sa visite de deux fermes, notant son appréciation des systèmes innovants de l’économie de l’eau utilisés, et leur rôle pour garantir une agriculture durable et résiliente.

De son côté, la Commissaire pour l’économie rurale et l’agriculture de l’Union africaine, Josefa Leonel Correia Sacko, a déploré que l’Afrique n’est pas en mesure d’atteindre les objectifs de sécurité alimentaire, ce qui interpelle l’ensemble des décideurs quant à l’importance du secteur agricole.

Elle a également indiqué que la sécurité alimentaire représente un enjeu de taille pour assurer la paix et la sécurité dans notre continent, notant que les retombées de la pandémie, les changements climatiques et la hausse des prix des denrées alimentaires et des carburants sont les principaux facteurs d’insécurité alimentaire en Afrique.

Dans ce sens, elle a souligné que les leçons tirées de ces crises mènent toutes vers la nécessité d’assurer la souveraineté alimentaire et industrielle du continent.

Mme. Sacko a tenu à féliciter le Maroc pour la stratégie « Generation Green » qui vient à temps pour que l’Afrique peut assurer sa souveraineté alimentaire, et constitue un exemple à suivre, pour moderniser l’agriculture africaine, notant que le contient dispose des terres sous utilisés, d’une population jeune, et d’un bon écosystème naturel pour atteindre sa souveraineté et sa sécurité alimentaire.

La 15ème édition du SIAM, qui se tient sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, se poursuit jusqu’au 07 mai courant, est organisée sous le thème « Génération Green : Pour une souveraineté alimentaire durable ».

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img