20.7 C
Casablanca
vendredi 14 juin 2024

Projets gaziers nationaux : le point avec Leila Benali

À lire aussi

La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a affirmé, lundi à Rabat, que son département déploie d’importants efforts pour l’accélération de la mise en œuvre de plusieurs projets dans les domaines de la recherche et l’exploration du gaz, et de son interconnexion aux marchés internationaux.

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur les résultats des opérations d’exploration gazière et pétrolière menées dans différentes régions du Royaume, Benali a indiqué que les efforts déployés ont permis la découverte de gisements de gaz dans les région du Gharb, d’Essaouira, de Tandrara, et au large de Larache.

Au niveau du bassin du Gharb, des gisements gaziers productifs malgré leur petite taille ont été découverts, grâce à la présence d’un important réseau de gazoducs reliant ces gisements aux usines situées à Kénitra, qui est approvisionnée en ce gaz, a poursuivi la ministre.

S’agissant du bassin d’Essaouira, elle a précisé que la production de gaz, ayant débuté dans les années 1980, se poursuit toujours avec la licence de concession « Meskala », notant que ce gaz est transporté jusqu’au site minier de Youssoufia de l’OCP pour répondre aux besoins énergétiques des unités de séchage et de calcination du phosphate.

Pour ce qui est de la zone offshore de Larache, Benali a assuré que les études se poursuivent pour développer ce champ gazier, particulièrement après l’achèvement des études géologiques et géophysiques, les résultats du processus de forage ayant révélé la présence de gaz dans cette zone.

Concernant la région de Tandrara (Oriental), elle a fait remarquer que dix puits d’exploration y ont été forés, relevant que les travaux de prospection et de traitement ont dévoilé la présence de gaz naturel au niveau de deux de ces puits.

Sur la base de ces résultats « encourageants », la concession d’exploitation Tandrara a été accordée en 2018 pour développer ce gisement gazier, a soutenu Mme Benali, notant que ce projet vise à approvisionner en gaz naturel les centrales de production d’énergie électrique de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), immédiatement après la fin des travaux de raccordement entre le site de production de Tandrara et le gazoduc Maghreb-Europe.

spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img