25.5 C
Casablanca
dimanche 21 juillet 2024

Jazouli : Investir au Maroc, un pari gagnant !

À lire aussi

L’investissement au Maroc constitue un pari gagnant pour les acteurs économiques qui sont appelés à saisir les opportunités offertes par le Royaume, a souligné, lundi à Marrakech, le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli.

“Investir au Maroc est un pari gagnant (…) C’est pourquoi nous exhortons les acteurs internationaux, les organisations financières, ainsi que les opérateurs privés locaux et internationaux, à saisir ces opportunités et à se joindre à ce mouvement”, a dit Jazouli lors d’une session publique de haut niveau sous le thème “Le Maroc, terre privilégiée des investissements privés”, tenue à l’occasion des Assemblées annuelles de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI).

Dans ce sens, le ministre a mis en avant les nombreuses opportunités d’investissement qui attendent les investisseurs privés et institutionnels. Il s’agit notamment de la mise en œuvre du gazoduc Nigeria-Maroc, du projet d’extension de la ligne de train à grande vitesse (TGV) vers Marrakech et Agadir, ainsi que des lignes à courant continu haute tension pour transmettre de l’électricité verte depuis les régions du sud du Royaume vers les zones de consommation clés et de l’expansion de la flotte de Royal Air Maroc (RAM) d’ici 2037, a-t-il indiqué.

“En plus de ces initiatives, nous avons plusieurs ports nationaux et d’aéroports et d’autres infrastructures majeures à lancer, notamment depuis l’annonce du partenariat du Maroc dans l’organisation de la Coupe du Monde FIFA 2030 aux côtés de l’Espagne et du Portugal”, a ajouté M. Jazouli.

Ces investissements, cofinancés à la fois par des acteurs marocains et internationaux, propulseront le Maroc vers de nouveaux sommets, réaffirmant le Royaume en tant que terre privilégiée pour l’investissement, a-t-il fait valoir.

Parallèlement, Jazouli a jeté la lumière sur la nouvelle Charte de l’investissement qui, selon lui, apporte un soutien de taille aux projets d’investissement et prévoit d’importantes incitations à l’investissement, liées à la réalisation d’objectifs en termes de création d’emplois et de valeur, d’égalité des sexes, de développement durable et d’équité entre les régions.

En plus de la charte d’investissement, s’ajoute la mise en place du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement qui joue un rôle essentiel dans la croissance de l’investissement privé, en mobilisant les capitaux nationaux et étrangers pour augmenter considérablement les volumes d’investissement privé dans le Royaume, a-t-il fait remarquer.

Et de soutenir : “Investir au Maroc peut également se faire grâce aux opportunités croissantes présentées par les partenariats public-privé (PPP). Avec un pipeline de plus de 100 projets identifiés pour un total de plus de 50 milliards de dollars dans tous les secteurs, les PPP seront un pilier crucial pour augmenter et élargir l’investissement privé dans notre Royaume”.

Les travaux des assemblées annuelles de la BM et du FMI ont démarré lundi, avec la participation de l’élite économique et financière mondiale pour débattre des grands enjeux liés notamment aux politiques de financement, à la croissance économique et au changement climatique.

Cet événement planétaire, qui revient en terre africaine 50 ans après, offre l’occasion aux décideurs économiques et financiers de prendre connaissance de près des avancées réalisées et des progrès accomplis par le Maroc sous le leadership éclairé de SM le Roi Mohammed VI dans divers domaines.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi