23 C
Casablanca
vendredi 19 juillet 2024

Jazouli : La Charte de l’investissement offre un cadre « transparent et lisible »

À lire aussi

Le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques publiques, Mohcine Jazouli a affirmé, mercredi à Rabat, que la nouvelle Charte de l’investissement offre un cadre « transparent et lisible » à l’investisseur structuré.

S’exprimant à l’ouverture d’un symposium organisé par le Conseil du Développement et de la Solidarité (CDS), sur le thème « l’investissement et le rôle de l’État territorial », Jazouli a indiqué que la Charte de l’investissement qui a vu le jour grâce aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI offre plusieurs dispositifs et instruments, notamment après l’adoption de la loi-cadre 03-22, et du premier décret d’application de cette nouvelle loi.

Dans ce sens, le ministre a souligné que cette loi-cadre s’articule autour de 3 axes, à savoir : des dispositifs de soutien à l’investissement ; l’amélioration du climat des affaires ; ainsi qu’une gouvernance unifiée et territorialisée de l’investissement.

Il a de même fait savoir que la nouvelle Charte de l’investissement instaure un système de soutien complet à travers 4 dispositifs, notamment des primes jusqu’à 30% du montant d’investissement, des primes communes des investissements en ligne avec les Hautes Orientations Royales, les objectifs du nouveau modèle de développement (NMD) et le programme gouvernemental, ainsi qu’une prime territoriale pour encourager les provinces les moins favorisées, et une prime sectorielle dédiée aux secteurs prioritaires.

M. Jazouli a également mis en avant les dispositifs pour les projets stratégiques à travers des mesures d’appui spécifiques, en particulier pour les projets à caractère souverain ou avec une capacité d’attraction d’écosystèmes, ajoutant que ces projets stratégiques bénéficient d’avantages négociés au cas par cas.

En outre, un dispositif est également mis en place pour le développement des entreprises marocaines à l’international, en vue de renforcer le rayonnement économique du Maroc à travers le monde, et pour soutenir notamment le rayonnement économique en Afrique, a-t-il fait remarquer.

Évoquant les mesures transverses d’amélioration du climat des affaires, le ministre a passé en revue la simplification des procédures et la déconcentration administrative, la facilitation de l’accès au foncier, le renforcement de la compétitivité logistique, la facilitation de l’accès à l’énergie verte, la mise en place d’offres de formation adaptées, la promotion des activités de recherche et développement et d’accès aux nouvelles technologies, ainsi que la diversification des modes de financement.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi