23 C
Casablanca
vendredi 19 juillet 2024

La BAD accorde un prêt de 100M€ au Fonds d’équipement communal

À lire aussi

La Banque africaine de développement (BAD) et le Fonds d’équipement communal (FEC) ont signé, ce vendredi à Rabat, un accord de prêt de 100 millions d’euros pour financer de nouveaux projets d’investissement et d’infrastructures durables portés par les collectivités territoriales.

L’objectif de cette opération est de renforcer et de moderniser l’offre de services publics, notamment en milieu rural, et de faire émerger de nouvelles activités économiques et opportunités d’investissement et d’emploi pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations locales, indique un communiqué de la BAD.

« Ce partenariat avec le FEC est une première. À travers l’investissement dans des infrastructures de dernière génération, notre priorité est d’inclure les territoires et de renforcer leur attractivité pour devenir de véritables pôles de développement et de compétitivité », a affirmé le responsable pays de la BAD pour le Maroc, Achraf Hassan Tarsim.

De son côté, le directeur général du FEC, Omar Lahlou, a noté que la conclusion de cet accord de prêt avec la BAD s’inscrit dans la stratégie d’ouverture du Fonds sur les financements à l’International et ouvre la voie à de nouvelles opérations bilatérales pour poursuivre, conjointement avec confiance et détermination, le financement du développement des territoires et l’accompagnement de leur dynamique de croissance.

En soutenant le mouvement de décentralisation engagé par le Maroc, cette facilité contribuera à consolider et à diversifier les capacités de production du pays et à accompagner la dynamique de croissance dans les secteurs clés de l’économie, précise le communiqué.

Sa finalité est de contribuer au renforcement de la compétitivité du pays et de ses territoires, à créer de nouvelles opportunités d’emploi, y compris pour les jeunes et les femmes, et à générer d’importantes recettes fiscales additionnelles pour l’État.

En phase avec les cinq priorités stratégiques de la Banque, les « High 5 », ce projet répond aux objectifs du Maroc en matière de développement, d’industrialisation et d’amélioration de la qualité de vie des populations.

Membre fondateur de la BAD, le Maroc est un des principaux pays bénéficiaires de l’institution, avec un engagement cumulé de plus de 12 milliards de dollars américains.

Ces financements couvrent différents secteurs, dont notamment l’énergie, l’eau, les transports, l’agriculture, le secteur financier ainsi que le développement social.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi