18 C
Casablanca
dimanche 26 mai 2024

Le FMI et la Banque mondiale ne changent rien pour Marrakech

À lire aussi

Deux sources proches de l’organisation des réunions ont déclaré à Reuters que le gouvernement marocain souhaite maintenir les réunions annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, prévues pour octobre à Marrakech, en dépit du séisme dévastateur de vendredi, qui a causé près de 2 900 victimes.

« D’après les autorités marocaines, les réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale auront lieu comme prévu : du 9 au 15 octobre 2023. Il n’y a pas de changement de plan pour le moment », a déclaré l’une des personnes, une source proche du gouvernement marocain, à Reuters.

Ces personnes n’étaient pas autorisées à s’exprimer publiquement sur la question et ont parlé sous couvert d’anonymat.

Le FMI et la Banque mondiale ont décliné tout commentaire sur la position du Maroc concernant les réunions, renvoyant Reuters à une déclaration commune du week-end avec l’Inde, la France, l’Union européenne et l’Union africaine exprimant leurs condoléances pour les pertes en vies humaines et les dégâts, et parlant de leur « volonté de soutenir le Maroc de la meilleure manière possible », notamment en répondant aux besoins financiers urgents à court terme.

Les deux institutions ont déclaré que leur focus immédiat était sur la réponse initiale à la catastrophe.

Le bilan du séisme de magnitude 6,8 qui a frappé les montagnes du Haut Atlas, à 72 kilomètres au sud-ouest de Marrakech, a continué d’augmenter lundi, atteignant 2 862 morts, tandis que le nombre de blessés dépassait les 2 562, selon la télévision d’État.

L’effondrement des maisons traditionnelles en briques de terre dans les zones les plus touchées a rendu la recherche de survivants particulièrement difficile.

Marrakech a subi des dommages dans son centre-ville historique, mais les parties plus modernes de la ville ont largement été épargnées. Le site des réunions du FMI et de la Banque mondiale, un campus de structures temporaires à la périphérie de la ville près de l’aéroport, est en grande partie intact, et les travaux de préparation se poursuivent, a précisé l’une des sources.

Bloomberg avait précédemment rapporté que les responsables marocains s’attendaient à ce que les réunions aient lieu.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img