21.1 C
Casablanca
lundi 20 mai 2024

Le Groupe OCP réalise un CA de 18,2 MDH au S1-2023

À lire aussi

L’Office chérifien des phosphates (OCP) a communiqué les résultats du premier trimestre 2023, révélant un chiffre d’affaires de 18.281 millions de DH (MDH), en baisse par rapport aux 25.328 MDH générés l’année précédente, selon un communiqué officiel.

Au cours du premier trimestre 2023, les prix mondiaux des engrais phosphatés ont continué de baisser, principalement en raison de la diminution significative des prix des matières premières telles que le soufre et l’ammoniac, ainsi que d’une baisse de la demande dans la plupart des marchés importateurs, à l’exception du Brésil et de l’Inde.

Quant au chiffre d’affaires réalisé au cours du premier trimestre 2023, il s’est établi à 18.281 MDH, principalement en raison de la diminution des prix de vente et des volumes dans tous les segments. Enregistrant une baisse significative, par rapport à la même période de l’année dernière. Toutefois, par rapport à la même période de 2021, le chiffre d’affaires enregistre une augmentation de 28%.

D’autre part et selon la même source, la marge brute s’est élevée à 9.076 MDH, comparativement à 15.888 MDH l’année précédente, principalement en raison de la baisse du chiffre d’affaires, malgré la diminution des coûts des intrants. Le groupe maintient néanmoins un solide taux de marge brute de 50%, ajoute le communiqué.

En outre, l’Ebitda s’est établi à 4.687 MDH, contre 11.603 MDH au premier trimestre 2022, générant une marge d’Ebitda de 26%. En effet, malgré les défis rencontrés, le groupe a réussi à maintenir une rentabilité significative. Les dépenses d’investissement ont atteint 5.641 MDH au premier trimestre 2023, comparés à 2 988 MDH décaissés au cours de la même période 2022.

Par ailleurs, le groupe a fait savoir que les perspectives de demande en amélioration soutiennent les attentes optimistes du groupe pour une seconde moitié prometteuse en 2023. Celles-ci sont renforcées par les faibles niveaux de stocks dans certaines régions, les conditions économiques favorables pour les agriculteurs et l’approche imminente de la saison d’application.

Notant que ces facteurs positifs devraient atténuer l’impact de la baisse des volumes au premier trimestre et, conjointement avec la baisse des coûts des matières premières, favoriser les marges. De plus, la capacité additionnelle prévue par OCP sera progressivement mise en œuvre au deuxième semestre 2023, en fonction de l’évolution de la demande et en l’absence d’une augmentation significative de la capacité à l’échelle de l’industrie, conclut le communiqué.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img