12.1 C
Casablanca
dimanche 21 avril 2024

Le ministère de l’Economie et des Finances remporte le Prix Sharjah pour les finances publiques

À lire aussi

Le ministère marocain de l’Economie et des Finances a remporté le Prix Sharjah pour les finances publiques, dans sa deuxième édition, ont annoncé mercredi les organisateurs.

Lors de cette édition organisée en coopération avec l’Organisation arabe pour le développement administratif (OADA), relevant de la Ligue des Etats arabes, le jury a récompensé le ministère marocain dans la catégorie « Entité distinguée dans les finances publiques ».

Le prix de l’Entité distinguée dans les systèmes et applications financiers électroniques a été attribué à la Direction des Finances du gouvernement de Dubaï, tandis que l’administration fiscale égyptienne s’est illustrée dans la catégorie « Entité distinguée dans la gestion de projets financiers ».

La banque soudano-jordanienne « Al-Jazira » a remporté le prix dans la catégorie « Entité distinguée en matière d’innovation financière ».

Le Centre géographique royal jordanien a été récompensé dans la catégorie « Contrôle, audit et gestion des risques financiers, » alors que la Banque du logement de Bahreïn a remporté le prix dans la catégorie « Services bancaires financiers ». La Caisse de retraite d’Abou Dhabi a remporté le prix dans la catégorie « Gesion des caisses de retraite et sécurité sociale ».

Le Prix Sharjah pour les finances publiques a vu la participation de 14 pays arabes, à savoir l’Égypte, les Émirats Arabes Unis, la Jordanie, le Maroc, la Palestine, la Tunisie, le Soudan, l’Arabie Saoudite, le Sultanat d’Oman, le Bahreïn, le Qatar, l’Algérie, la Syrie et l’Irak.

Dans une déclaration à la presse, le président du conseil d’administration du prix, Salem Youssef Al-Qaseer, a relevé que cette récompense crée en 2016 vise la consolidation de la culture de la distinction et le développement de la pensée administrative, afin de renforcer la compétence de l’ensemble des institutions gouvernementales, notant qu’il s’agit d’un prix arabe distingué dans le domaine des finances publiques.

Le prix vise à renforcer la culture de la qualité et de la distinction en tant que méthode pour améliorer le rendement des institutions financières arabes, a-t-il ajouté.

Le Prix Sharjah pour les finances publiques, qui est le premier prix de son genre au niveau arabe, se veut un levier durable du développement dans les pays arabes, à travers une évaluation continue du respect des critères de distinctions relatifs au secteur financier, au niveau des institutions gouvernementales arabes.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi