23 C
Casablanca
vendredi 19 juillet 2024

Leila Benali dévoile ses objectifs pour 2024 !

À lire aussi

Mercredi à Rabat, la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a déclaré que son ministère travaille sur une mise à jour de la feuille de route de l’infrastructure gazière. L’objectif est de mettre en place des ports de réception et un réseau de transport et de distribution par pipelines afin de connecter les unités de réception à différentes zones de consommation de gaz naturel.

«Cette actualisation est un élément essentiel du processus de transition énergétique en raison de ses avantages environnementaux et économiques», a souligné Leila Benali, lors de la présentation du budget sectoriel du département de la Transition énergétique et du Développement durable au titre de 2024.

La ministre a rappelé les principaux leviers adoptés dans le domaine de l’énergie, notamment la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel pour accélérer la transition énergétique, ainsi que des mesures d’injonction et autres fiscales.

Leila Benali a également passé en revue les principales réformes législatives et réglementaires qui devraient être mises en œuvre au cours de l’année 2024 dans les domaines des mines, de la surveillance et de la prévention des risques. Il s’agit notamment de la finalisation de l’élaboration du projet d’amendement de la loi n° 33.13 relative aux mines et le lancement de la mise en œuvre d’un cadre juridique et réglementaire concernant les équipements sous pression.

La station «Noor Atlas» bientôt opérationnelle

S’agissant des projets d’énergies renouvelables, Benali a affirmé que l’année prochaine verra la poursuite du développement et de la réalisation de la centrale solaire “Noor Atlas” dont l’entrée en service est prévue en 2024. Les travaux de réalisation de la station de transfert d’énergie par pompage «Abdelmoumen» seront également achevés, en plus de la poursuite des travaux de développement de 17 projets de petites centrales hydroélectriques.

En ce qui concerne le domaine des technologies et de la sécurité nucléaire, la ministre s’est arrêtée sur les perspectives pour l’année 2024, qui consistent principalement à “continuer à renforcer la coopération technique entre le Maroc et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) dans le domaine de l’usage pacifique de l’énergie nucléaire dans divers secteurs sociaux et économiques.

Une étude sur la consommation d’énergie dans le pipe

Au niveau de l’observation et de la prospective énergétique, l’année 2024 verra la réalisation d’une étude statistique multisectorielle sur la consommation d’énergie dans les secteurs économiques, ainsi que la mise en place d’un système d’information intégré pour renforcer la collecte et le traitement des données statistiques dans le cadre de la réalisation de l’étude statistique multisectorielle sur la consommation d’énergie, a-t-elle poursuivi.

Phosphate : une nouvelle station de lavage à Benguérir

Parmi les projets prévus pour l’année prochaine, dans le domaine du phosphate, selon la ministre, figurent la réalisation d’une nouvelle station de lavage à Benguérir, avec un investissement total de 3,868 milliards de dirhams, la mise en place de l’infrastructure nécessaire pour le transport et le stockage du phosphate afin de préserver la capacité stratégique de la mine “M’zinda” à hauteur de 2 millions de tonnes par an, outre le projet de développement de la mine de Benguérir avec un investissement de 354 millions de dirhams.

825 MDH pour l’électrification rurale

Pour ce qui est du programme d’électrification rurale généralisée, Benali a affirmé que l’électrification des Douars restants et des infrastructures socio-économiques a été programmée pour la période de 2023 à 2027, avec un budget de 825 millions de dirhams, ce qui portera le taux d’électrification rurale à 99,96% à fin 2027.

D’autre part, la ministre a passé en revue les programmes de développement durable, notamment la gestion intégrée et durable des déchets et la promotion de l’économie circulaire, soulignant, dans ce sillage, qu’un budget de 250 millions de dirhams sera alloué, au cours de l’année prochaine, pour la poursuite du soutien aux projets relevant des accords signés dans le cadre du Programme national de gestion des déchets ménagers et assimilés.

Elle a, de même, évoqué le suivi de la réalisation des projets de centres de tri et de valorisation des déchets bénéficiant du soutien, ainsi que la mise en œuvre du système de gestion et de valorisation des déchets d’équipements électriques et électroniques dans le cadre de l’accord signé avec le secteur privé.

Concernant le renforcement de la surveillance et de l’évaluation environnementale, Benali a fait savoir que l’année 2024 verra la poursuite de la surveillance de la qualité des eaux de baignade (200 plages) et des sables (62 plages), ajoutant Au niveau de la surveillance de la qualité de l’air, le ministère œuvrera à la signature d’accords ou d’avenants à des accords avec les régions pour l’acquisition de nouvelles stations, avec la rénovation des stations restantes (3 stations), ainsi que pour la poursuite de l’entretien du réseau national de surveillance de la qualité de l’air.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi