16.8 C
Casablanca
mardi 21 mai 2024

LGV Marrakech-Agadir : Démenti formel de l’ONCF

À lire aussi

Par le biais d’un communiqué officiel, l’Office national des chemins de fer (ONCF) a formellement démenti les rumeurs circulant concernant l’attribution du contrat de construction de la ligne à grande vitesse (LGV) reliant Marrakech à Agadir. Étant donné les implications économiques et diplomatiques significatives pour le Maroc, aucune erreur n’est tolérée.

L’ONCF a catégoriquement contesté les allégations « complètement erronées sur l’attribution du projet de construction de la LGV Marrakech-Agadir à une entreprise chinoise », propagées par certains organes médiatiques.

Il a, en ce sens, tenu à souligner que dans le cadre d’études prospectives pour le développement de cette ligne ferroviaire, l’ONCF a chargé une entreprise chinoise de faire une étude d’avant projet.

Le marché de l’étude a en effet été attribué au cabinet d’études chinois CRDC (China Railway Design Corporation) mais cela ne veut pas dire que le projet du futur réseau ferroviaire reliant Marrakech à Agadir devrait être confié à une entreprise chinoise, est-il encore précisé.

Dans sa mise au point, l’ONCF indique, en outre, que l’attribution de ce marché s’est effectuée dans le cadre d’un appel d’offres ouvert international auquel ont participé plusieurs cabinets dans le monde et le cabinet d’études chinois s’est révélé avoir la meilleure offre.

« Une fois le projet de ligne à grande vitesse arrêté et à l’issue de toutes les études, un plan de réalisation avec toutes les composantes sera adopté. Il fera l’objet d’une communication adéquate et transparente », a fait noter l’ONCF.

Pour rappel, la LGV Marrakech Agadir est l’un des grands projets que l’ONCF et le Maroc plus largement s’est lancé. Plusieurs pays sont en lice pour remporter le marché de sa réalisation, dont la France, l’Espagne et la Chine, entre autres.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img