19.1 C
Casablanca
mardi 28 mai 2024

L’Outsourcing Marocain bat un record inédit en 2023 !

À lire aussi

Ghita Mezzour, ministre de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration, a annoncé un nouveau record historique pour le secteur de l’Outsourcing au Maroc. En effet, les exportations du secteur ont atteint près de 18 milliards de dirhams en 2023, soit une augmentation de 14% par rapport à 2022, selon les derniers chiffres publiés par l’Office des Changes.

Ghuita Mezzour a souligné, dans un post publié sur ses réseaux sociaux, que ces résultats exceptionnels sont le fruit des efforts du Maroc pour renforcer la compétitivité de l’économie nationale, conformément à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

La ministre a également ajouté que le développement de l’économie numérique est soutenu par les atouts du Maroc, notamment son capital humain qualifié, ses talents dans divers domaines du numérique et des technologies modernes, et ses infrastructures de pointe.

Il est important de noter que les activités d’Outsourcing se divisent en deux grands axes :

-L’externalisation des services de back-office, qui comprend les fonctions administratives générales, la gestion de la relation client et les services professionnels spécialisés ;

-L’externalisation des services informatiques, qui regroupe la gestion de l’infrastructure, le développement de logiciels et la maintenance applicative.

Ce record confirme le dynamisme du secteur de l’Outsourcing au Maroc et sa contribution significative à la croissance économique du pays. Il s’agit d’une nouvelle preuve de l’attractivité du Maroc en tant que destination de choix pour les investisseurs étrangers dans le domaine des technologies et du numérique.

18 Milliards de DH de revenus à l’export et 10 000 nouveaux emplois en 2023

Le secteur de l’outsourcing marocain affiche une performance exceptionnelle en 2023, avec des revenus à l’export atteignant près de 18 milliards de dirhams. Cette croissance remarquable est tirée par les centres de contacts (CRM), suivis de l’ITO, du BPO, de l’ESO et du KPO.

Malgré la forte concurrence des destinations low cost d’Afrique subsaharienne et l’essor des solutions d’intelligence artificielle, le marché marocain de l’outsourcing continue de prospérer. Cette croissance s’est traduite par la création de plus de 10 000 nouveaux emplois en 2023, confirmant le dynamisme de ce secteur.

L’externalisation des métiers des services est une tendance mondiale en pleine expansion, avec une croissance supérieure à 8% (source Kearney). Le Maroc, deuxième destination en Afrique et leader de l’outsourcing francophone offshore, est bien positionné pour tirer parti de cette dynamique et continuer à créer des emplois pour les jeunes dans les années à venir.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img