12.1 C
Casablanca
dimanche 21 avril 2024

L’UE débloque 1,3 milliard d’euros pour la prévention des urgences sanitaires

À lire aussi

La nouvelle Autorité européenne de préparation et de réaction en cas d’urgence sanitaire (HERA) a annoncé son premier plan de travail annuel, qui disposera pour l’année 2022 d’un budget de 1,3 milliard d’euros afin de prévenir les urgences sanitaires transfrontières, de s’y préparer et d’y réagir rapidement.

À la suite de l’adoption, jeudi, du plan de travail 2022 par le conseil de l’HERA, l’Autorité peut ainsi commencer à mettre en œuvre des actions visant à renforcer les capacités de préparation et de réaction au sein de l’UE, à remédier aux vulnérabilités et aux dépendances stratégiques et à contribuer à renforcer l’architecture mondiale de préparation et de réaction aux situations d’urgence sanitaire.

‘’Deux ans après le début de la pandémie, nous savons que la capacité de réagir de manière décisive aux urgences sanitaires transfrontières doit être au cœur d’une union européenne de la santé forte’’, a commenté Stella Kyriakides, commissaire européenne à la santé et à la sécurité alimentaire, notant que l’HERA est déjà opérationnelle et agit pour que des contre-mesures médicales soient disponibles pour faire face à la situation actuelle, mais elle veille aussi à ce que les outils appropriés soient disponibles pour affronter toute menace sanitaire future.

Selon elle, l’adoption du premier plan de travail de l’HERA permettra à celle-ci de commencer sa mission essentielle, celle de sentinelle de l’UE en matière de sécurité sanitaire pour faire face aux menaces futures pour la santé, et d’acteur clé de la préparation aux crises sanitaires au niveau mondial.

En tant que pilier essentiel d’une union européenne de la santé forte, l’HERA a prévu un certain nombre de réalisations ‘’ambitieuses’’ pour 2022, tant dans le contexte de la réaction actuelle à la COVID-19 que pour la préparation aux menaces sanitaires futures potentielles.

Les actions prévues concernent entre autres l’acquisition de stocks en contre-mesures médicales pour faire face à une série de menaces pour la santé publique, avec un budget de plus de 580 millions d’euros, la mobilisation de 300 millions d’euros pour la recherche et le développement de contre-mesures médicales et de technologies innovantes contre les menaces émergentes, la constitution d’un réseau d’installations de production ‘’toujours prêtes’’ susceptibles d’être mobilisées en cas d’urgence et la mise en place une plateforme européenne à long terme et à grande échelle pour les essais cliniques.

Il s’agit également de la mise en place d’un système ultramoderne de détection des menaces sanitaires et de renseignement en temps réel en la matière, la création d’une plateforme informatique dédiée pour l’évaluation des menaces et la hiérarchisation des priorités, la fourniture en temps utile de vaccins contre la Covid-19 aux États membres de l’UE, y compris en vaccins adaptés aux variants si nécessaire, l’acquisition des traitements contre la Covid-19 pour les États membres de l’UE, le renforcement des capacités nationales de détection et d’évaluation scientifique des variants et la fourniture de vaccins dans le monde entier.

L’HERA a été créée en septembre 2021 pour remplacer les solutions ad hoc en matière de réaction aux pandémies et de gestion de celles-ci par une structure permanente dotée d’outils et de ressources adéquats pour planifier l’action de l’UE en cas d’urgence sanitaire.

Selon l’Exécutif européen, l’HERA anticipera les menaces et les crises sanitaires potentielles, grâce à la collecte de renseignements et à la constitution des capacités de réaction indispensables. En cas d’urgence, l’HERA devrait disposer de solutions de réaction prêtes à mobiliser afin d’assurer la mise au point, la production et la distribution de médicaments, de vaccins et d’autres contre-mesures médicales.

Le budget global de l’HERA s’élève à 6 milliards d’euros pour la période 2022-2027.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi