20.3 C
Casablanca
lundi 20 mai 2024

L’UIB dans le viseur d’Attijari Bank

À lire aussi

Selon « Africa Business+ », Attijari Bank, la filiale tunisienne du groupe Attijariwafa bank, manifeste un fort intérêt pour l’acquisition de l’Union Internationale de Banques (UIB). En effet, le groupe bancaire français Société Générale avait annoncé en juin dernier entamer une réflexion stratégique concernant sa participation majoritaire de 52,34% au capital de l’UIB. Attijari Bank a ainsi entamé des négociations avec la Société Générale et les autorités financières tunisiennes. Affaire à suivre de près ! »

Le président du groupe bancaire, Mohamed El Kettani, n’est pas le seul à envisager cette acquisition. Des investisseurs tunisiens surveillent également la situation, mais le contexte économique et politique actuel dissuade les grandes entreprises de se positionner. Selon les informations de la place financière citées par Africa Business+, Hassine Doghri, propriétaire de la banque UBCI (classée 10e dans le secteur) et de Carte Assurances (classée 14e), avait été un candidat crédible pour le rachat de l’UIB.

Cependant, il fait actuellement l’objet d’enquêtes judiciaires pour blanchiment d’argent et corruption financière. Le Groupe Kilani, actif dans les domaines de la santé, de la beauté et du marketing et dirigé par Lasaad et Rafik Kilani, a également exprimé un intérêt, mais cette option ne semble pas être privilégiée par les autorités. Le site d’informations économiques ajoute que « les banques aux mains de groupes industriels familiaux, c’est fini. Les régulateurs souhaitent un repreneur étranger, plus à même de rapatrier des devises, éventuellement avec des partenaires tunisiens en tant qu’actionnaires minoritaires ».

Attijariwafa Bank coche toutes les cases requises. Dans son dernier rapport financier, la banque ne cache pas son désir d’expansion dans la région, déclarant que « le poids des actifs étrangers reflète les ambitions de développement de la banque à l’international, en cohérence avec l’ouverture de l’économie marocaine sur l’économie mondiale. Les filiales bancaires sont les relais de croissance de notre stratégie de développement continentale dans les zones où nous sommes présents. »

Avec un produit net bancaire d’environ 500 millions de dinars en 2022, l’UIB se classe en tant que septième banque du pays. Outre la Société Générale, elle est détenue par le Groupe Bouchamaoui (10%), le Groupe Bouaziz-Habib (6%) et le Groupe Sassi (5%). »

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img