18.7 C
Casablanca
vendredi 24 mai 2024

Maroc : Les géants du numérique bientôt taxés

À lire aussi

Le projet de taxation des plateformes numériques, longtemps débattu, devient enfin réalité au Maroc. Cette décision vise à aligner le Royaume sur les pratiques fiscales internationales et à garantir un environnement plus équitable pour les acteurs locaux.

Concrètement, la TVA s’appliquera désormais aux services fournis à distance de manière dématérialisée par des entreprises non résidentes. Cela inclut les services tels que Netflix, Spotify, Amazon Prime et les jeux en ligne.

Cette mesure vise à corriger une situation injuste où les géants du numérique profitaient du marché marocain sans payer d’impôts. En effet, Google et Facebook se partagent à eux seuls 60 à 70% du marché publicitaire en ligne au Maroc, sans pour autant contribuer aux recettes fiscales du pays.

La décision de la DGI est une première étape importante vers un meilleur équilibre dans le secteur numérique. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour garantir que les acteurs locaux puissent concurrencer les géants du numérique.

L’exemple du Canada montre qu’il est possible de tenir tête aux plateformes tech. Le gouvernement canadien a en effet décidé de ne plus acheter d’espaces publicitaires sur Facebook et Instagram et a adopté une loi obligeant les géants du numérique à compenser financièrement les médias canadiens pour leurs contenus partagés.

Le Maroc pourrait s’inspirer de ces initiatives pour créer un environnement numérique plus équitable et plus favorable à l’innovation.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img