25.5 C
Casablanca
dimanche 21 juillet 2024

Maroc-Royaume-Uni : Xlinks contre-attaque les rumeurs d’abandon et dévoile ses ambitions

À lire aussi

Xlinks réfute les informations relayées par la presse internationale et certains médias marocains concernant l’abandon du projet de liaison électrique entre le Maroc et le Royaume-Uni. La société britannique réaffirme son engagement total dans la réalisation de ce projet, qui constitue son objectif principal.

“Xlinks a été fondée dans le but de promouvoir le développement de projets énergétiques longue distance, avec le projet énergétique Maroc–Royaume-Uni comme objectif principal”, rappelle l’entreprise britannique dans un communiqué.

La nomination de James Humfrey au poste de PDG de Xlinks First Ltd souligne l’importance accordée à ce projet. Cette décision renforce la volonté de Xlinks de mener à bien la réalisation de la liaison électrique Maroc-Royaume-Uni.

Un porte-parole de Xlinks a ajouté que l’entreprise se concentrait à 100 % sur le marché britannique, mais qu’elle envisageait également d’autres liens avec des marchés tels que l’Allemagne. D’autres liaisons potentielles viendraient s’ajouter à l’itinéraire britannique, a précisé le porte-parole. Des conditions ensoleillées et venteuses constantes au Maroc compléteraient la flotte croissante de parcs éoliens offshore du Royaume-Uni.

L’électricité serait acheminée par des câbles sous-marins de 3 800 km qui longeraient la côte Ouest de l’Ibérie et de la France avant de traverser la Manche et de débarquer dans le Devon, dans le Sud-Ouest de l’Angleterre.

Bien qu’il en soit encore au stade de la planification, le projet a attiré des millions de livres sterling d’investissements de la part de grandes entreprises, dont la société française TotalEnergies, Abu Dhabi National Energy Co. et Octopus Energy Group.

Xlinks précise que l’exploration de la faisabilité d’un lien avec l’Allemagne ne vise pas à remplacer le marché britannique, mais à s’ajouter à celui-ci. La vision de Xlinks est de développer un modèle pour d’autres liens favorisant la transition vers une énergie propre et durable.

Le projet Xlinks consiste en une connexion électrique HVDC de 3,6 GW entre la Grande-Bretagne et des centrales solaires et éoliennes marocaines. L’objectif est d’alimenter 7 millions de foyers britanniques en électricité verte.

Le projet Xlinks a atteint un stade avancé de développement et a été reconnu comme « infrastructure d’importance nationale » par le gouvernement britannique. De plus, il a attiré des investisseurs de renommée mondiale tels que TAQA, Octopus Energy Group et TotalEnergies.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi