23 C
Casablanca
vendredi 19 juillet 2024

Meilleures routes au monde : Le Maroc dans le Top 20 !

À lire aussi

Le Maroc s’est distingué en obtenant la 16e place dans le classement des pays dotés des meilleures routes au monde, selon un rapport du portail américain « Insider Monkey ».

Ce classement se base sur les données du Fonds monétaire international (FMI) évaluant la vitesse moyenne dans 162 pays. Les routes marocaines se positionnent au troisième rang en Afrique, après l’Afrique du Sud et la Namibie. Le pays consacre une part importante de son budget national à l’entretien des routes, avec une vitesse moyenne de 95 kilomètres par heure entre les principales villes.

Le rapport souligne l’amélioration de la qualité des routes rurales au Maroc et mentionne la contribution continue des entreprises marocaines spécialisées dans l’amélioration des réseaux de transport routier. Les infrastructures marocaines surpassent celles de pays tels que l’Italie, la Serbie, l’Iran et la Suède, selon le classement. Les États-Unis occupent la première place avec une vitesse moyenne de 107 kilomètres par heure.

Le Royaume d’Arabie saoudite se classe troisième au niveau mondial, avec une vitesse moyenne de 106 kilomètres par heure, soulignant les importants investissements du gouvernement saoudien dans l’amélioration des infrastructures routières. La liste des 20 pays ayant les meilleures routes comprend également des nations telles que la Namibie, l’Afrique du Sud, la France, l’Espagne, le Portugal, la Croatie, l’Autriche, la Hongrie, la République tchèque, l’Australie et le Canada.

Le rapport met en évidence l’importance d’un réseau routier bien établi pour le développement inclusif, soulignant que l’accès amélioré aux routes peut réduire les temps de trajet et augmenter la productivité. Il souligne également que les Nations unies reconnaissent cette importance en intégrant un indice de connectivité routière dans leurs objectifs de développement durable. La méthodologie du classement repose sur les données du FMI, publiées en mai 2022, évaluant la qualité des routes et la vitesse moyenne comme indicateurs clés.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi