21.1 C
Casablanca
lundi 20 mai 2024

Mezzour: Le Maroc ambitionne de devenir un pôle numérique régional

À lire aussi

Le Maroc ambitionne de devenir un pôle numérique régional, a affimé, mercredi à Marrakech, la ministre déléguée auprès du Chef du Gouvernement chargée de la Transition numérique et de la Réforme administrative, Ghita Mezzour.

“Pour la réalisation de cette ambition, la Vision Royale a érigé en priorité le renforcement des formations dans les nouveaux métiers et les nouvelles technologies”, a ajouté la ministre qui intervenait à l’ouverture de la première édition de “GITEX Africa”, l’événement phare placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Dans ce sens, elle a tenu à rappeler que le Maroc a procédé à la création de nouvelles cités des métiers et des compétences (CMC) afin d’accompagner les mutations que connaissent les métiers et renforcer le capital humain qualifié dans plusieurs domaines technologiques, notant que le Nouveau Modèle de Développement (NMD) traduit cette ambition en recommandant de miser sur une transition numérique du Royaume.

Le choix du Royaume pour accueillir la première édition de “GITEX Africa” émane d’une profonde conviction des énormes potentialités que recèle le Maroc, avec à son actif de jeunes talents qui se sont illustrés sur la scène internationale dans plusieurs domaines, a-t-elle enchainé.

Dans ce contexte, Mme Mezzour, a souligné que le NMD a recommandé de faire du numérique et des capacités technologiques, un vecteur de compétitivité et de modernisation des entreprises et du développement des métiers et des nouveaux secteurs, de sorte à accompagner les mutations internationales, notant que le ministère de la Transition Numérique et de la Réforme Administrative s’attèle à élaborer une stratégie nationale de transition numérique et de réforme administrative à l’horizon 2030 qui est actuellement en cours de finalisation.

Cette stratégie traduit l’adhésion du ministère en faveur de la mise en œuvre d’une transition numérique dans le Royaume, a-t-elle tenu à rappeler, relevant que le gouvernement aspire à ce que ce salon contribue à drainer davantage d’investissements à la faveur du Royaume et de l’Afrique.

Mme Mezzour a, de même, mis en avant la confiance des investisseurs pour le Maroc, qui a signé 17 conventions dans le domaine de l’Offshoring pour des investissements d’une valeur de plus de 1 milliard de DH, qui permettra de créer plus de 17.000 postes d’emploi.

Dans ce cadre, elle a passé en revue les multiples actions et stratégies adoptées par le Royaume en vue d’encourager les investissements directs étrangers, rappelant que le Maroc a procédé à l’adoption de la simplification des décisions administratives, une mesure en cours d’étude au niveau des centres régionaux d’investissement (CRI).

Ces mesures viennent s’ajouter à plusieurs chantiers ambitieux entrepris par le Royaume, dont la nouvelle charte d’investissement, que SM le Roi Mohammed VI a voulu qu’elle soit une charte compétitive consacrant le Royaume en tant que terre de l’investissement aux niveaux régional et international, a-t-elle ajouté.

Et de conclure que le Royaume ambitionne de voir ce Salon servir d’opportunité pour renforcer l’innovation technologique et le développement de l’économie numérique dans le Continent africain, notant que “GITEX Africa” offre l’occasion pour les startups, les développeurs et les programmeurs en Afrique de promouvoir leurs marques commerciales et leurs innovations.

Pour sa part, le ministre d’Etat de l’Intelligence Artificielle des Emirats Arabes Unis, Omar Sultan Al Olama, s’est félicité du choix judicieux du Maroc pour abriter la première édition de “GITEX AFRICA Morocco”, un pays qui constitue “un exemple” et “une source de fierté pour les Arabes, les Musulmans et les Africains” dans différents domaines, notamment les technologies, le sport et l’économie.

Tout en soulignant que “GITEX AFRICA Morocco” offre l’occasion de célébrer la coopération “fructueuse” entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et de SA Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane, M. Sultan Al Olama a affirmé que cette coopération servira les intérêts du Continent africain.

Mettant en exergue le rôle majeur du secteur numérique en Afrique, le responsable émirati a estimé que “l’avenir est numérique et sa construction s’appuie sur le développement de ce secteur et l’investissement dans le capital humain, l’innovation et les solutions de l’intelligence artificielle”, affirmant qu’”un avenir radieux attend l’Afrique, grâce à la diversité et à la richesse de son capital humain”.

Portée par l’Agence de Développement du Digital (ADD) sous la tutelle du ministère de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration, cette rencontre réunit, trois jours durant, des dirigeants des secteurs public et privé, des décideurs politiques, des investisseurs et des universitaires pour des échanges riches et fructueux entre les secteurs public et privé de la future plus grande économie numérique du monde.

Plus grand événement d’entrepreneuriat en Afrique, “GITEX Africa” est une initiative de “GITEX GLOBAL” à Dubaï, le plus grand Salon mondial de la technologie et des startups, classé comme le meilleur au monde par les dirigeants mondiaux de la technologie, et qui fait escale pour cette première édition au Maroc, retraçant son engagement pour accélérer le développement des infrastructures numériques en Afrique.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img