20.2 C
Casablanca
jeudi 20 juin 2024

Mobilité à grande vitesse : 3 projets primés au Hackathon High Speed

À lire aussi

Trois projets innovants ont été récompensés, jeudi à Marrakech, au Hackathon High Speed, un événement phare dédié à encourager et à accompagner les jeunes porteurs de projets dans le secteur de la mobilité à grande vitesse.

Initié par l’Office National des Chemins de Fer (ONCF) et l’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguérir (UM6P) dans le cadre de la 11è édition du Congrès Mondial de l’Union Internationale des Chemins de Fer (UIC) sur la grande vitesse, ce hackathon de 3 jours (4 au 6 mars) a offert aux participants l’occasion de travailler en équipe pour développer et mettre en œuvre leurs idées liées à la mobilité à grande vitesse, avec l’accompagnement de mentors et d’experts de l’ONCF et de l’UM6P.

Des étudiants universitaires, des entrepreneurs et des porteurs d’idées dans le secteur de la mobilité à grande vitesse ont été ainsi invités, durant les trois jours du Congrès, à pitcher leurs projets devant un jury de renommée mondiale.

Lors de la cérémonie de clôture de la 11è édition du Congrès Mondial de l’Union Internationale des Chemins de Fer (UIC) sur la grande vitesse, les projets gagnants ont reçu des prix.

Ainsi, le projet  » RailSpect » a remporté le premier prix (30.000 dirhams) pour sa solution de balayage par drone, qui propose l’inspection des rails par caméra drone pour détecter les défauts géométriques et internes des rails.

Le deuxième prix (20.000 dirhams) a été attribué au projet « RailBrain », qui porte sur le contrôle en temps réel des paramètres thermiques et mécaniques des déroulements dans les boîtes d’essieux des trains. Cette solution traite un problème qui peut nuire à la sécurité de la circulation des trains.

Le projet « WeeGo » a décroché le troisième prix (10.000 dirhams) pour une application mobile qui permet de calculer un itinéraire pour les déplacements, de consulter des cartes numériques et d’obtenir des informations sur le trafic routier.

« Sous le signe de l’innovation, nous avons voulu associer les universités et les startups pour les embarquer avec nous dans le système de recherche & développement et imaginer les innovations qui changeront le monde de la mobilité à grande vitesse de demain », a souligné Mohamed Smouni, Directeur général adjoint de l’ONCF, dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP.

Rappelant que le Hackathon a suscité l’engouement de 70 porteurs de projets de toutes les régions du Royaume, dont trois ont été sélectionnés en deux phases pour pitcher leurs projets à la 11è édition du Congrès Mondial de l’UIC sur la grande vitesse, M. Smouni a relevé que l’ONCF et l’UM6P vont accompagner ces projets jusqu’à l’aboutissement à une solution industrielle qui peut être déployée à tous les échelons.

Pour leur part, les lauréats de ce Hackathon se sont dits très satisfaits de cette expérience « inédite » qui leur a permis de bénéficier d’un accompagnement intensif des experts métiers et d’entrepreneuriat au sein de Startgate, startup campus de l’UM6P.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la 11è édition du Congrès Mondial de l’UIC sur la grande vitesse a connu la participation de représentants d’organisations ferroviaires internationales, de responsables gouvernementaux, de dirigeants d’entreprises ferroviaires, d’experts, de gestionnaires spécialisés dans le rail grande vitesse, de chercheurs et des industriels du ferroviaire.

Organisé sous l’égide de l’UIC et de l’ONCF, le Congrès Mondial de l’UIC sur la grande vitesse représente le meilleur cadre pour maximiser la valeur ajoutée des chemins de fer pour la collectivité et pour partager les dernières avancées technologiques.

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi