12.1 C
Casablanca
dimanche 21 avril 2024

Nasser Bourita à Washington pour une visite de travail

À lire aussi

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, effectue ce lundi une visite de travail à Washington, qui s’inscrit dans le cadre des consultations permanentes destinées à consolider le partenariat stratégique liant le Maroc aux Etats-Unis, et à se concerter sur différentes questions régionales et internationales.

Lors de cette visite, Bourita aura une série d’entretiens à la Maison Blanche et au département d’Etat, notamment avec le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken.

Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et le président américain Joe Biden, le partenariat entre Rabat et Washington a connu ces dernières années un développement important dans tous les domaines.

La visite du ministre à Washington sera l’occasion pour renforcer ce partenariat stratégique bilatéral solide et de longue date unissant les deux pays dans divers domaines et échanger sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun, notamment au Moyen Orient et en Afrique.

Cette visite particulière consacre la dynamique d’échanges réguliers entre le Maroc et les Etats-Unis, qui s’est considérablement intensifiée, au cours des deux dernières années, notamment avec une série de visites au Royaume de hauts responsables américains.

Au niveau du dialogue politique, l’année dernière a été notamment marquée par la visite du Secrétaire d’Etat Antony Blinken, à Rabat en mars 2022. Au cours de cette visite, le Secrétaire d’Etat américain avait déclaré: « Nous soutenons l’ambitieux programme de réformes de Sa Majesté le Roi visant à renforcer les institutions marocaines ».

L’année dernière a également connu la visite de l’adjointe du chef de la diplomatie US, Mme Wendy Sherman durant le même mois, puis de la Sous-secrétaire d’Etat en charge des Affaires politiques, Victoria Nuland en mai 2022, et plus récemment de la Sous-secrétaire d’Etat adjointe en charge des Affaires des Organisations Internationales, Michèle Sisson (en janvier dernier).

A cela s’ajoutent les deux visites au Maroc de la PDG du Millenium Challenge Corporation, la semaine dernière et précédemment, en juillet 2022, à la tête d’une importante délégation économique américaine.

En décembre 2022, le Coordinateur pour la région MENA au Conseil de Sécurité nationale (NSC) relevant de la Maison Blanche, Brett McGurk s’est également rendu à Rabat pour des consultations de haut niveau.

Les consultations sécuritaires se sont inscrites dans cette même dynamique de renforcement significatif, en particulier à travers la toute première visite au Maroc d’un Chef d’Etat-major des armées américaines, le Général Mark Milley, en février 2023.

Aussi, les visites en 2022, de la directrice du renseignement national, Avril Haines et du chef du FBI, Christopher Wray ont permis de diversifier et approfondir le partenariat sécuritaire multidimensionnel et sans cesse croissant entre les deux pays.

Les échanges avec le Congrès américain ont également été intenses, en particulier durant les trois derniers mois, avec la visite en janvier du Groupe parlementaire des Accords d’Abraham au Sénat américain, puis en février, d’une délégation d’influents sénateurs menée par le président de la Commission des Affaires étrangères et au cours de mars, du Groupe parlementaire hispanique à la Chambre des Représentants du Congrès américain.

Cette dernière s’est notamment rendue à Dakhla, marquant la première visite d’élus américains dans les provinces du Sud depuis la reconnaissance par les Etats Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara en décembre 2020.

Le renforcement du partenariat maroco-américain s’est également démarqué par l’organisation au Maroc d’importantes manifestations conjointes, dont la réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech, en mai 2022, et du Sommet d’Affaires US-Afrique (juillet 2022), qui a servi de prélude au Sommet gouvernemental US-Afrique abrité par le président Biden en décembre dernier.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi