Accueil Business Oracle ouvrira 2 régions de cloud public au Maroc

Oracle ouvrira 2 régions de cloud public au Maroc

Oracle deviendra le premier hyperscaler à établir des régions de cloud public en Afrique du Nord. Les nouvelles régions de cloud public prévues à Casablanca et Settat soutiendront la transformation numérique des entreprises, des start-ups, des universités et des investisseurs au Maroc et dans toute la région.

Le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, le ministère de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des politiques publiques, l’Agence marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE) et Oracle ont conjointement annoncé cette nouvelle, marquant une étape significative dans le développement numérique de la région. Ces nouvelles infrastructures fourniront des services cloud de haute performance et de sécurité aux organisations à travers l’Afrique.

Had l3otla, @Samia_akariou twe7chat Oujda w nawa7i 🤩

« L’ouverture du cloud public d’Oracle au Maroc accélérera la transformation numérique dans toute la région. Cette expansion stratégique, avec un hyperscaler comme Oracle, positionne le Maroc comme un acteur unique dans la région et permet un développement encore plus dynamique des compétences et des opportunités de croissance, » a déclaré Ghita Mezzour, ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration.

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des politiques publiques, a souligné l’importance de cet investissement : « Nous saluons chaleureusement l’investissement d’Oracle sur le sol marocain, soulignant une forte confiance dans l’expertise et le talent de la jeunesse marocaine. Cette initiative met en lumière notre engagement à promouvoir le progrès technologique dans notre pays. Elle positionne également le Maroc comme un acteur clé sur la scène numérique internationale, renforçant ainsi notre ambition de devenir un leader dans l’économie numérique mondiale. »

Richard Smith, vice-président exécutif Cloud & Tech pour la région EMEA d’Oracle, a ajouté : « En tant que l’une des plus grandes économies d’Afrique et bénéficiant de solides liens commerciaux et culturels avec l’Afrique de l’Ouest, le Maghreb et l’Europe, le Maroc offre des opportunités de croissance uniques aux entreprises qui souhaitent accélérer leur expansion en déployant les dernières technologies numériques. Les prochaines régions Oracle Cloud offriront de nouvelles solutions aux organisations, permettant ainsi de renforcer leur résilience et d’explorer de nouveaux marchés pour accélérer la croissance. »

Avec ces nouvelles régions, les clients et partenaires bénéficieront d’un accès aux services cloud, leur permettant de maximiser la valeur de leurs données. Ils pourront également profiter des capacités de redondance et de reprise après sinistre pour améliorer la continuité des activités et répondre aux réglementations locales en matière de résidence des données. Les capacités d’IA d’OCI offriront aux entreprises un contrôle accru sur l’emplacement et la gestion de leurs données et de leur infrastructure informatique.

Pour rappel, en mai dernier, lors d’une visite à San Francisco, la ministre Ghita Mezzour et Oracle Group avaient signé un accord de partenariat pour lancer un centre de recherche et développement (R&D) au Maroc. Ce centre créera 1 000 emplois à forte valeur ajoutée pour les ingénieurs et chercheurs marocains et contribuera au développement de solutions cloud et de technologies d’intelligence artificielle pour les clients d’Oracle à l’échelle mondiale.

Quitter la version mobile