20.3 C
Casablanca
lundi 20 mai 2024

Performance des ports à conteneurs : Tanger Med dans le top 5 mondial

À lire aussi

Tanger Med gagne deux places dans la nouvelle édition du rapport sur l’indice mondial de performance des ports à conteneurs (CPPI). Il se positionne à la 4éme place sur 348 ports à conteneurs dans le monde au lieu de la 6éme l’année dernière. Le port de Casablanca décroche lui aussi une place, pointant au 159éme rang mondial.

A souligner que trois ports du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord occupent les cinq premières places du classement, la deuxième revenant à Salalah (Oman), la troisième à Khalifa (Abou Dhabi) et la quatrième à Tanger Med (Maroc).

Mis au point par la Banque mondiale et S&P Global Market Intelligence, l’indice CCPI permet de comparer les performances de 348 ports à conteneurs dans le monde selon leur efficacité, en mesurant le temps écoulé entre l’arrivée en rade d’un navire et son départ du poste d’amarrage, une fois l’échange de cargaison effectué. Il vise à identifier les lacunes des infrastructures portuaires commerciales et à formuler des recommandations qui profiteraient à tous les acteurs clés du commerce mondial : États, compagnies maritimes, opérateurs de ports et de terminaux, affréteurs, entreprises de logistique et consommateurs.

Entre autres points saillants du rapport, le port chinois de Yangshan arrive en tête de classement, malgré la survenue de typhons et d’autres facteurs qui ont désorganisé son fonctionnement en 2022.

En dehors du port de Yangshan, le rapport indique à nouveau cette année la bonne performance des installations du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Trois ports de la région occupent les cinq premières places du classement, la deuxième revenant à Salalah (Oman), la troisième à Khalifa (Abou Dhabi) et la quatrième à Tanger Med (Maroc).

Les ports d’Amérique latine ont progressé : en Colombie, le port de Carthagène ressort désormais à la 5e place, tandis que le port de Posorja, en Équateur, occupe le 19e rang du classement.

En Asie du Sud-Est, Tanjung Pelepas (Malaisie) se hisse au 6e rang, tandis que Cai Mep (Viet Nam) et Singapour pointent respectivement à la 12e et 18e places.

En Europe, le port d’Algésiras (Espagne) arrive en tête, à la 16e place, tandis qu’en Amérique du Nord, les deux ports les mieux classés sont Wilmington, en Caroline du Nord (44e) et le port de Virginie (52e).

Le port de Berbera, à la 144e place, est le plus performant d’Afrique subsaharienne. De nombreux ports de la région pâtissent de la durée excessive des cycles de chargement/déchargement, faisant peser un risque constant de perturbation sur la chaîne logistique.

« Il est indispensable d’accroître la performance des ports d’Afrique pour libérer la croissance et le développement du continent, déclare Martin Humphreys, économiste principal spécialisé dans les transports à la Banque mondiale. Ces ports sont autant de points d’accès vitaux pour le commerce et les échanges ; leur efficacité contribue à la sécurité alimentaire et constitue également un facteur déterminant pour le plein épanouissement économique de l’Afrique. »

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img