30.2 C
Casablanca
mercredi 24 juillet 2024

Premier League. Manchester City soupçonné d’infractions financières

À lire aussi

Angleterre : Manchester City épingle d’infractions financières

La Premier League a renvoyé lundi Manchester City devant une commission indépendante pour des infractions présumées aux règles financières de l’instance organisatrice du football anglais entre 2009 et 2018.

A l’issue d’une enquête de quatre ans, la Premier League a évoqué plus de 100 infractions à ses règles financières, tout en pointant du doigt le refus de coopérer des Citizens. Dans un communiqué, l’instance a relevé que City avait enfreint les règles l’obligeant à fournir « des informations financières précises qui donnent une image fidèle de la situation financière du club », précisant que ces informations portaient sur les revenus du club, qui comprennent les revenus de sponsoring et les coûts d’exploitation.

D’autres violations présumées concernent les règles exigeant des détails complets sur la rémunération du manager des saisons 2009-10 à 2012-13, lorsque Roberto Mancini était en charge, et la rémunération des joueurs entre 2010-11 et 2015-16, selon la même source.

La Premier League a souligné que City avait enfreint les règles liées aux règlements de l’UEFA, notamment le fair-play financier (FFP), de 2013-14 à 2017-18, ainsi que les règles de la Premier League en matière de rentabilité et de durabilité de 2015-16 à 2017-18.

La commission peut imposer un large éventail de sanctions, comme des amendes, des déductions de points, voire l’expulsion d’un club de la Premier League.

En 2020, l’instance dirigeante du football européen, l’UEFA, a jugé que City avait commis des « infractions graves » aux règlements FFP entre 2012 et 2016. L’instance a ensuite banni le club des compétitions européennes pendant deux ans, mais cette décision a été annulée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) plus tard dans l’année.

spot_img
- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi