18.1 C
Casablanca
samedi 13 avril 2024

Présentation à Rabat du projet e-services de digitalisation de l’enregistrement des médicaments

À lire aussi

La Direction du médicament et de la pharmacie du ministère de la Santé et de la Protection sociale a tenu, lundi à Rabat, une rencontre scientifique consacrée à la présentation du projet e-Services de digitalisation de toutes les procédures d’enregistrement des médicaments.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’engagement du ministère en faveur de l’accélération de la cadence de la mise en œuvre du chantier de la réforme de l’administration et de la facilitation des procédures administratives, conformément aux Hautes Directives Royales en la matière, indique le ministère de la Santé et de la Protection sociale dans un communiqué.

L’ambition est d’améliorer la qualité des prestations de l’administration dans ses relations avec les usages et les investisseurs ainsi que d’accompagner les projets stratégiques dans le secteur de la santé, notamment en matière de restructuration du système de santé, pilier pour garantir une mise en œuvre optimale du chantier de généralisation de la protection sociale.

Cette rencontre a été marquée par la participation de tous les représentants de l’industrie pharmaceutique au Maroc, dont la Fédération marocaine de l’industrie et de l’innovation pharmaceutique (FMIIP), les entreprises du médicament au Maroc (LEMM) et l’association marocaine des médicaments génériques (AMMG).

Les participants ont pris connaissance des axes et finalités de ce projet de digitalisation, destiné à promouvoir la transparence des données et à stimuler l’investissement dans ce secteur, ajoute le communiqué, relevant que des explications ont été fournies sur les diverses étapes de présentation des dossiers d’enregistrement des médicaments et la méthode d’interaction entre l’administration et l’entreprise pharmaceutique dans un cadre empreint de transparence et de respect des lois en vigueur.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi