20.7 C
Casablanca
vendredi 14 juin 2024

Province de Kénitra : 596 projets INDH programmés entre 2019 et 2022

À lire aussi

Un total de 596 projets d’une enveloppe globale de 231,68 millions de dirhams (MDH) ont été programmés par le Comité provincial de développement humain (CPDH) de Kénitra durant la période 2019-2022.

Intervenant lors d’une rencontre, organisée jeudi à l’occasion du 18ème anniversaire du lancement de l’Initiative nationale pour le Développement humain (INDH), en présence notamment des membres du CPDH, des élus locaux et d’acteurs de la société civile, le gouverneur de la province de Kénitra, Fouad M’Hamdi, a indiqué que ces projets sont répartis sur les quatre programmes de la phase III de l’Initiative.

Pour ce qui est du programme 1 relatif au rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base dans les espaces territoriaux les moins équipés, M. M’hamdi a fait savoir que 43 projets ont été programmés avec un investissement de plus de 17,04 MDH, ajoutant qu’ils ont porté sur l’aménagement de pistes routières (11 Km) et de 13 centres de santé et l’acquisition de 12 bus de transport scolaire et d’équipements de chauffage au profit de 12 Maisons d’étudiants, avec un total de 57.600 bénéficiaires.

Concernant le programme 2 inhérent à l’accompagnement des personnes en situation de précarité, 128 projets d’une enveloppe de plus de 45,88 MDH ont été réalisés, a-t-il souligné, notant que ces projets ont concerné le soutien des associations pour contribuer à la gestion des établissements d’assistance sociale, l’aménagement des centres d’accueil, la construction et l’équipement d’un établissement d’assistance sociale, l’acquisition d’équipements au profit des établissements d’assistance sociale et de générateurs d’hémodialyse pour les hôpitaux El Idrissi à Kénitra et Zoubeir Skirej à Souk Larbaa.

Ces projets, qui ont bénéficié à 13.697 personnes, a-t-il poursuivi, ont porté aussi sur la création de projets générateurs de revenus au profit des anciens détenus établis dans la province de Kénitra, dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, ainsi que sur l’acquisition d’équipements au profit du centre d’addictologie de la ville.

S’agissant du programme 3 (Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes), 257 projets ont été programmés pour un montant de plus de 48,16 MDH : 21,89 MDH comme contribution financière destinée aux porteurs de projets financés dans le cadre de l’axe relatif à l’appui à l’entrepreneuriat chez les jeunes dans la phase de pré-création (882 bénéficiaires) et aux porteurs de projets générateurs de revenus dans le cadre de la phase de post-création (286 bénéficiaires).

Par ailleurs, une contribution financière de l’ordre de 3,15 MDH a été allouée aux porteurs des projets financés dans le cadre de l’axe relatif à l’économie sociale et solidaire (49 bénéficiaires), a-t-il dit.

Ces projets ont concerné également l’aménagement et l’équipement de trois plateformes de jeunes dans les villes de Kénitra et Souk Larbaa et au Pachalik de Sidi Taibi, en plus de la signature de contrats avec les prestataires de services chargés de la gestion de l’axe de soutien à l’esprit de l’entrepreneuriat chez les jeunes, de l’espace d’accueil et d’orientation et de l’axe du renforcement de l’employabilité des jeunes, ce qui a permis l’intégration de 80 bénéficiaires dans le marché de l’emploi au niveau des trois plateformes.

Pour ce qui est du programme 4 relatif à l’impulsion du capital humain des générations montantes, 177 projets ont été réalisés pour un coût global de 120,60 MDH (702.246 bénéficiaires), a-t-il indiqué.

Ces projets ont porté sur l’acquisition de matériel médical au profit de 25 centres de santé en milieu rural, de matériel médical technique au profit de 6 maternités et de 16 ambulances équipées au profit de 15 centres de santé et maternités, la création de 58 unités du préscolaire en milieu rural, l’acquisition de 45 véhicules de transport scolaire au profit des élèves du monde rural et la réalisation de deux opérations de soutien pédagogique en mathématiques et en français au niveau de 47 établissements scolaires, ainsi que la mise en œuvre de quatre opérations relatives à l’initiative Royale “Un million de cartables”.

Les projets programmés au niveau de la province de Kénitra, a conclu M. M’hamdi, visent à préserver la dignité, à donner de l’espoir aux générations montantes et à améliorer les conditions de vie de la population, tout en œuvrant à construire un avenir meilleur en s’attaquant aux principales causes qui entravent le développement humain.

En marge de cette rencontre, le gouverneur de la province a procédé à la remise des clés de huit ambulances à la délégation provinciale du ministère de la Santé et de la Protection sociale en vue de les mettre à la disposition des centres de santé dans les communes de Souk Tlet du Gharb, Sidi Mohamed Lahmar, Ouled Ayad, Ben Mansour, Mograne, Mnasra, Ameur Seflia et de Sidi Taibi, en plus de deux véhicules frigorifiques pour le transport des vaccins contre la Covid-19 et de deux bus de transport scolaire aux communes de Chewaffae et Lalla Mimouna.

Au terme de cette journée commémorative, il a été procédé à l’inauguration du centre régional d’addictologie dans la ville de Kénitra (réalisé dans le cadre d’un partenariat avec les provinces de Kénitra, de Sidi Kacem et de Sidi Slimane, la direction régionale et la délégation provinciale du ministère de la Santé et de la Protection sociale), ainsi que du centre de qualification et de formation à la commune de Mograne.

spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img