16.8 C
Casablanca
mardi 16 avril 2024

Secteur des Services. 1er pourvoyeur d’emploi au Maroc

À lire aussi

Les secteurs des « Services » et de « l’Agriculture, forêt et pêche » sont les premiers pourvoyeurs d’emploi de l’économie nationale, ressort-il d’une note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) relative aux principales caractéristiques de la population active occupée en 2022.

« La répartition des actifs occupés selon le secteur d’activité montre que le secteur des ‘Services’ se situe en première position avec 5.099.000 personnes et une part de 47,4%, suivi de ‘l’Agriculture, forêt et pêche’ avec 3.149.000 personnes (29,3%), de ‘l’Industrie y compris l’artisanat’, avec 1.289.000 personnes (12%) et, enfin, des BTP (Bâtiment et travaux publics) avec 1.209.000 personnes (11,2%) », précise le HCP dans cette note.

Parmi les 5.099.000 personnes exerçant dans le secteur des « Services », 32,9% relèvent de la branche du commerce, 12,1% des services sociaux fournis à la collectivité et 11,9% du transport, entrepôts et communications, indique la même source.

Ladite note fait aussi savoir que plus que la moitié (52,6%) des actifs occupés sont des salariés, 30,3% des indépendants, 12,3% des aides familiales et 2,1% des employeurs.

Les professions les plus exercées sont les professions des artisans et ouvriers qualifiés des métiers artisanaux avec 19,6%, des « ouvriers et manœuvres de l’agriculture et de la pêche » (17,8%) et des « manœuvres non agricoles, manutentionnaires et travailleurs des petits métiers » (16,5%).

Parallèlement, le HCP souligne qu’en 2022, un peu plus de la moitié (51,2%) des actifs occupés n’ont aucun diplôme, 31,8% ont un diplôme de niveau moyen et 17% un diplôme de niveau supérieur.

Selon le secteur d’activité, la part des actifs occupés ayant un diplôme supérieur est de 28,8% dans les services, 17,7% dans l’industrie y compris l’artisanat et de 7,2% dans les BTP.

Aussi, le HCP indique qu’un peu plus du quart des actifs occupés (26,5%) bénéficient d’une couverture médicale liée à l’emploi, 38,3% dans les villes et 9,4% à la campagne.

Les actifs occupés exerçant dans l’Industrie y compris l’artisanat enregistrent le taux de couverture médicale le plus élevé avec 46,3%, suivis de ceux relevant du secteur des Services (37,9%), des BTP (12,4%) et de l’Agriculture, forêt et pêche (5,4%).

La part des actifs occupés affiliés à un régime de couverture médicale s’améliore nettement au fur et à mesure que le niveau de diplôme s’élève. Elle passe de 11,8% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme à 72,2% parmi celles ayant un diplôme supérieur.

Côté social, un peu moins de la moitié (46,7%) des salariés bénéficient d’une couverture médicale assurée par l’employeur, 53,9% en milieu urbain et 26,4% en milieu rural, 59% parmi les femmes et 43,6% parmi les hommes. Pour les auto-employés, cette part est de 5,5%. En outre, le HCP révèle qu’un actif occupé sur quatre (25,8%) est affilié à un système de retraite, 37,9% en milieu urbain et 8,1% en milieu rural. Le taux de couverture par un système de retraite est plus élevé parmi les femmes que les hommes, respectivement 30,6% et 24,5%.

Par ailleurs, près de la moitié des salariés (48,8%) disposent d’un contrat formalisant leur relation avec l’employeur. Cette part s’élève à 62,3% parmi les femmes contre 45,3% parmi les hommes.

Les travailleurs dans les BTP et l’Agriculture, forêt et pêche enregistrent les taux les plus faibles de contractualisation, 18,3% et 20%, respectivement. Alors que, les travailleurs dans l’Industrie y compris l’artisanat et les Services sont contractualisés à hauteur de 61,6% et 60,6%, respectivement.

Près d’un actif occupé sur dix (10,7%) exerce un emploi de type occasionnel ou saisonnier, 14,4% en milieu rural et 8,2% en milieu urbain. Ces parts étaient respectivement de 10,5%, 13,9% et 8% en 2021. Près de 12,8% des actifs occupés exercent un emploi non rémunéré, les ruraux, avec 27,8%, plus que les citadins (2,5%) et les femmes, avec 33,6%, plus que les hommes (7,2%). Les personnes n’ayant aucun diplôme sont également plus touchées par l’emploi non rémunéré avec 16,9% contre 11,5% pour celles ayant un diplôme moyen et 2,8 pour celles ayant un diplôme supérieur.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi