16.8 C
Casablanca
mardi 16 avril 2024

Signature d’un accord-cadre de partenariat entre l’Agence Bayt Mal Al-Qods et la Banque de Palestine

À lire aussi

Un accord-cadre de partenariat et de coopération a été signé, lundi à Ramallah, entre l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif et la Banque de Palestine, portant sur plusieurs domaines de développement.

L’accord a été signé par le directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui, et le président du conseil d’administration de la Banque de Palestine, Hashim Shawa, en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc auprès de l’État de Palestine, Abderrahim Meziane.

Les deux parties ont convenu, en vertu de cet accord, que la banque fournirait à l’Agence des services de conseil liés à l’investissement et à l’exploitation des dépôts du Fonds en gérant son investissement afin d’augmenter ses ressources et ses revenus.

L’institution financière fournira également un service de commerce électronique via son site Web, ce qui permettra à l’agence de recevoir des fonds liés aux dons ou aux ventes des produits palestiniens.

De même, l’accord stipule que les deux parties coopèrent dans le cadre du programme « Falestineya », qui fait partie des programmes de la Banque, afin d’organiser des événements et des activités conjointes pour soutenir les femmes d’Al Qods et de promouvoir les projets des femmes bénéficiaires de ce programme.

Les deux parties ont également convenu de coopérer pour mettre en œuvre, au cours du mois béni du Ramadan, d’activités de soutien au profit des habitants de la vielle ville d’Al Qods, par le biais de programmes spéciaux à dimension culturelle et de divertissement, ainsi qu’organiser des conférences pour soutenir l’économie de la ville sainte et promouvoir des programmes de développement économique et d’investissement.

L’accord prévoit, en outre, une coopération entre l’Agence et la Banque en vue de créer des instruments de financement au profit des secteurs du logement et du tourisme, afin de réaliser le principe de promotion du développement économique, y compris la mobilisation des ressources financières des pays arabes et islamiques pour garantir des prêts aux citoyens.

À cette occasion, M. Cherkaoui a déclaré que ce partenariat traduit la vision de l’Agence Bayt Mal Al Qods concernant l’action conjointe à entreprendre en vue de servir les objectifs pour lesquels cet établissement a été créé comme étant l’outil idéal de coordination du soutien arabe islamique destiné à la Ville Sainte.

Il a ajouté qu’en application des Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, l’agence procède à la sélection des projets sociaux et économiques concrets qui auront un impact direct sur les bénéficiaires dans les secteurs de la santé, de l’éducation, du logement et de la jeunesse, son action étant régie par une vision réaliste qui tient compte de la nature et des spécificités d’Al Qods, ainsi que de la question du financement et de ses contraintes.

A cet égard, M. Cherkaoui a souligné que l’agence est tenue de rechercher les moyens et les solutions possibles pour continuer à accomplir sa mission au service d’Al Qods et de ses habitants.

Il a noté ainsi que le Royaume du Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, porte seul la responsabilité d’assurer le financement régulier de l’institution, que ce soit au niveau du budget de fonctionnement, qui s’est élevé cette année à 1,5 million de dollars, ou au niveau du budget des projets, dont l’agence a maintenu un rythme annuel de réalisation oscillant entre 3,5 et 4 millions de dollars.

Pour sa part, M. Hashim Shawa a salué le rôle essentiel joué par le Royaume du Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans l’accompagnement de la ville d’Al Qods et de ses habitants à travers les projets mis en œuvre par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif.

Il a exprimé également la volonté de la banque d’apporter son expertise dans le domaine du financement des petites et moyennes entreprises en vue d’accompagner l’action de l’agence dans ce domaine, tout en assurant le soutien des projets générateurs de revenus qui ont un impact sur les jeunes et les femmes.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi