21.9 C
Casablanca
samedi 13 avril 2024

Sommet Dakar 2. OCP s’engage à consacrer 4 millions de tonnes d’engrais pour l’Afrique

À lire aussi

L’Office chérifien des phosphates (OCP) va ‘’contribuer activement’’ à l’amélioration de la productivité agricole en Afrique, avec un engagement à consacrer au continent plus de 4 millions de tonnes d’engrais en 2023, a indiqué le directeur général de l’OCP Africa, Mohamed Anouar Jamali.

Cette quantité représente ‘’plus du double de celle fournie par l’OCP au continent en 2021 et plus d’un quart de la production totale prévue par le groupe’’, a ajouté M. Jamali, qui intervenait lors d’un panel consacré à la question des engrais, organisé, jeudi au Centre international de conférences Abdou-Diouf CICAD de Diamniadio , à 30 km de Dakar, dans le cadre du Sommet Dakar 2 sur la souveraineté alimentaire, tenu à l’initiative de la Banque Africaine de développement BAD, du gouvernement du Sénégal et de la Commission de l’Union africaine.

En juillet 2022, l’OCP a lancé un programme d’envergure en mettant 550.000 tonnes d’engrais à la disposition de plusieurs pays africains, a rappelé le responsable de l’Office marocain.

‘’La sécurité alimentaire est peut-être l’un des plus grands défis auxquels nous devrons répondre collectivement’’, a souligné M. Jamali, relevant que ‘’l’enjeu est double et consiste à assurer une productivité alimentaire suffisante, tout en répondant aux défis de la durabilité et de l’impact environnemental de nos systèmes de production’’.

L’OCP, leader mondial sur le marché de la nutrition des plantes et premier producteur mondial d’engrais phosphatés, considère que l’amélioration des rendements à travers une utilisation raisonnée des engrais est essentielle pour répondre à ce défi, a-t-il ajouté.

La deuxième édition du Sommet Dakar, tenu sous le thème « Nourrir l’Afrique: souveraineté alimentaire et résilience », s’est ouverte mercredi, sous la présidence du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, en présence d’une quinzaine de chefs d’Etat et de trois vice-présidents et de chefs de gouvernement, dont M. Aziz Akhannouch.

Le sommet est organisé sous l’égide de la BAD pour discuter de propositions concrètes et de stratégies pouvant permettre à l’Afrique d’atteindre la souveraineté alimentaire.

Il vise à permettre aux pays participants de défendre leurs stratégies de souveraineté alimentaire devant les bailleurs de fonds, afin d’obtenir des financements conséquents.

Près de 1.500 personnes prennent part à la rencontre, qui prend fin demain vendredi.

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi