20.3 C
Casablanca
dimanche 16 juin 2024

Une délégation marocaine de haut niveau au Sommet mondial de l’hydrogène !

À lire aussi

Une délégation marocaine de haut niveau, dirigée par Leila Benali, Ministre de la Transition Énergétique et du Développement Durable, a représenté le Royaume du Maroc lors du Sommet mondial de l’hydrogène 2024 à Rotterdam, aux Pays-Bas, du 13 au 15 mai 2024.

Cet événement d’envergure internationale, organisé par le Conseil de l’énergie durable en partenariat avec le gouvernement néerlandais et d’autres opérateurs locaux, a rassemblé des leaders mondiaux de l’énergie et des représentants gouvernementaux pour promouvoir l’hydrogène vert et accélérer la transition énergétique mondiale.

Prenant part à la 2ème table ronde de haut niveau du forum International du Commerce de l’Hydrogène (IHTF), tenu en marge dudit Sommet, Mme Benali a mis en exergue l’expérience du Maroc dans le secteur des énergies renouvelables. Elle a évoqué les investissements réussis dans les infrastructures énergétiques et a mis en avant les avantages géostratégiques du Maroc en tant que corridor entre l’Europe et l’Afrique. Mettant l’accent sur l’offre spécifique d’hydrogène vert du Maroc, elle a souligné l’importance d’un cadre réglementaire solide et de partenariats internationaux gagnant-gagnant de long terme pour stimuler le développement commercial dans ce domaine.

Benali a également pris part au panel de l’IHTF aux côtés de Rob Jetten, Ministre du Climat et de la Politique Energétique, vice-premier ministre, gouvernement des Pays-Bas, Mme. Leonore Gewessler, Ministre fédéral de l’action pour le climat, de l’environnement, de l’énergie, de la mobilité, de l’innovation et de la technologie, gouvernement autrichien, et Yoshinori Kanehana, président du conseil d’administration de Kawasaki Heavy Industries Ltd. et coprésident du conseil de l’hydrogène, ainsi que David Burns, vice-président de Linde, représentant du conseil de l’hydrogène et Boudewijn Siemons, directeur général du port de Rotterdam.

Lors de cette session,Benali a passé en revue les différentes initiatives et projets marocains dans le domaine de la transition énergétique pour développer le secteur de l’hydrogène, à même d’avoir incité le Maroc à adhérer au Forum international du commerce de l’hydrogène, y compris le développement de projets d’hydrogène vert et de leurs dérivés à l’horizon 2030, ainsi que la fourniture aux investisseurs d’une vision claire sur l’avenir des projets d’infrastructure du Royaume, les futurs gazoducs et hydrogénoducs, les ports stratégiques que le Maroc aspire à réaliser, ainsi que les moyens de les étendre et de les connecter et de décarboner divers secteurs vitaux, appelant à répandre la culture de la coopération internationale conjointe.

Dans le même cadre, la ministre marocaine a participé également aux travaux de la Session « Country Spotlight : Maroc » du Forum Africain de l’Hydrogène, aux côtés de Tarik Hamane, Directeur Général Délégué de MASEN. Dans son intervention, la Ministre a mis en exergue l’engagement du Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, à accélérer la transition énergétique dans le Royaume et dans le monde en tant que choix politique délibéré depuis plus de 15 ans. Mme Benali a souligné, à l’occasion, la spécificité de l’expérience marocaine en matière d’accélération des projets de transition énergétique et de développement de l’offre marocaine dans le domaine de l’hydrogène vert, notant que l’Afrique et l’Europe sont appelées dans les 18 prochains mois à prendre les mesures nécessaires pour accélérer le développement d’un hydrogène vert moins cher et plus compétitif.

 

En marge de ce Sommet, la Ministre, a eu des entretiens avec ses homologues de plusieurs pays amis en l’occurrence,  Sherif Al Olama, sous-secrétaire du ministère de l’énergie et des infrastructures pour les affaires énergétiques et pétrolières aux Émirats arabes unis, puis avec Leonore Gewessler de l’Autriche, pour discuter des opportunités de renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines d’intérêt commun, notamment en matière d’énergie bas carbone et d’hydrogène vert.

La réunion trilatérale de Leila Benali, avec son homologue hollandais Rob Jetten ainsi que Christian Maas, directeur général et représentant du ministre fédéral des affaires économiques et de l’action climatique de l’Allemagne, a été l’occasion pour les trois pays de discuter les moyens de développer un cadre de coopération trilatérale dans les domaines de l’énergie renouvelable et de l’hydrogène vert, en particulier dans les industries des engrais, du transport maritime et de l’industrie d’acier.

A noter que lors de ce Sommet mondial, Benali et Rob Jetten, ont apposé leurs signatures sur un plan d’action dédié aux énergies renouvelables et à l’hydrogène vert pour la période 2024-2025. Ce plan établit une feuille de route pour la coopération bilatérale entre les deux entités, mettant l’accent sur le renforcement du partenariat au niveau gouvernemental, le partage des connaissances sur les stratégies et la législation, ainsi que la promotion de la collaboration entre les entreprises afin de développer des projets communs favorisant la transition énergétique et la chaîne internationale d’approvisionnement en hydrogène. Cette approche structurée et collaborative découle de la mise en œuvre du protocole d’accord signé entre les participants le 21 juin 2023.

Enfin, Il convient de mentionner que la participation Marocaine lors d ce Sommet a été distinguée à travers le Pavillon Maroc qui a regroupé plusieurs acteurs majeurs, parmi lesquels le Cluster Green H2 Maroc, l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE), l’Agence Marocaine de l’Énergie Durable (MASEN), INNOV’X, TMSA, l’Agence Nationale des Ports (ANP), et l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN).

Le Sommet Mondial de l’Hydrogène a réuni plus de 2 000 participants de haut niveau, parmi lesquels des représentants gouvernementaux et des acteurs du secteur privé, ont partagé les dernières évolutions de leurs projets et annonces sur les moyens à même d’étendre le déploiement de cette future source d’énergie à travers le monde. Ainsi, plus de 15 000 professionnels du secteur ont rencontré plus de 500 entreprises exposantes pour définir l’agenda mondial du déploiement de l’hydrogène.

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi