25.5 C
Casablanca
dimanche 21 juillet 2024

Vidéo.. Les explications de Bensaid sur la nouvelle Commission provisoire

À lire aussi

Le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a affirmé jeudi que l’objectif de la commission provisoire pour la gestion des affaires du secteur de la presse et de l’édition, dont le projet de loi a été adopté lors du conseil hebdomadaire du gouvernement, est de résoudre les problématiques posées selon une nouvelle vision.

dans sa réponse aux questions des journalistes lors d’un point de presse organisé à l’issue de ce conseil du gouvernement, il a indiqué que le texte de loi régissant le Conseil national de la presse (CNP) pose de  »nombreuses et véritables problématiques », notamment dans le volet relatif à l’organisation des élections dudit Conseil, notant que l’article 54 de cette loi évoque seulement la constitution du CNP et ne détermine nullement l’instance chargée de superviser lesdites élections.

 »Du coup, le gouvernement considère que ce texte de loi est incomplet et qu’il s’agit, par ricochet, de le réviser selon un concept constitutionnel qui transcende les personnes », a-t-il fait remarquer, avant d’indiquer que ladite commission provisoire sera composée d’experts dans le domaine des médias qui auront pour mission de discuter avec les professionnels du secteur les moyens de résoudre les problématiques posées.

Et d’ajouter que  »le gouvernement sera représenté au sein de cette commission à titre consultatif, avec pour rôle d’apporter la contribution nécessaire en coopération avec les journalistes et les entreprises de presse et ce, aux fins d’organiser le secteur et le restructurer, outre le renforcement du rôle d’une presse responsable ».

Mehdi Bensaid a également souligné que le gouvernement cherche à ce que le Conseil national de la presse joue un rôle prépondérant dans la défense des grandes causes de la nation sur les plans national et international, et ce  »pour ne pas que ce Conseil soit confronté à des problématiques comme c’est le cas pour d’autres conseils ».

Concernant la durée du mandat fixé à deux ans, le ministre a expliqué que la commission aura 9 mois au maximum pour élaborer un projet ou encore une nouvelle vision pour le secteur, sachant que le temps restant sera réservé à la procédure législative et la discussion du projet de loi au parlement et au conseil du gouvernement. Ce projet de loi intervient suite à la non tenue des élections du Conseil national de la presse en dépit la prolongation exceptionnelle de son mandat en vertu du décret-loi no 2.22.770 du 6 octobre 2022 instituant des dispositions particulières relatives au CNP, approuvé par la loi no 53.22, en application du Dahir no 1.23.18 (10 février 2023).

- Advertisement -

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img

À lire aussi