18 C
Casablanca
dimanche 26 mai 2024

Investissement vert : 3 accords de prêt pour 188 M$ signés entre la BAD et OCP

À lire aussi

La Banque africaine de développement et le Groupe OCP ont signé, à Rabat, trois accords de prêt d’un montant total de 188 millions de dollars (environ 1,9 milliard de dirhams) pour soutenir le Programme d’investissement vert du Groupe OCP.

Le premier prêt, d’un montant de 150 millions de dollars provenant des ressources de la Banque africaine de développement, et le deuxième prêt, d’un montant de 18 millions de dollars provenant du Fonds climatique Canada – Banque africaine de développement (CACF), financeront la construction de trois usines modulaires de dessalement d’eau de mer.

Ces usines du Groupe OCP, leader mondial en solutions de fertilité des sols et nutrition des plantes, auront une capacité annuelle totale de 110 millions de m3. Outre une autonomie des sites industriels et miniers du Groupe OCP en eau non conventionnelle, le projet permettra de fournir jusqu’à 75 millions de m3 d’eau potable aux villes de Safi, El Jadida et les zones voisinant les usines de Safi et Jorf du Groupe OCP. Plus de 1,5 million de personnes bénéficieront de cette eau potable.

Le troisième prêt, d’un montant de 20 millions de dollars provenant des ressources du Fonds pour les technologies propres, servira au financement de systèmes de stockage d’énergie générée par des sources renouvelables. Ces systèmes alimenteront en énergie des usines de dessalement et d’autres unités productives du Groupe OCP.

À noter que ces projets sont des composantes essentielles du Programme d’investissement vert du Groupe OCP et font partie du Plan d’urgence pour l’approvisionnement en eau potable, initié par le gouvernement marocain.

À noter également que la clôture de cette opération de financement représente le premier financement non souverain signé dans le cadre du CACF.

Ils renforcent le partenariat de long terme entre la Banque africaine de développement et le Royaume du Maroc dans ses efforts pour faire face aux défis du changement climatique.

«Nous sommes fiers d’être associés à cet ambitieux projet qui apporte une réponse stratégique au stress hydrique qui s’amplifie au Maroc. Le projet permettra également d’optimiser la gestion de la ressource hydrique dans les activités industrielles de l’OCP en utilisant de l’eau de mer dessalée», a déclaré le responsable du bureau-pays de la Banque africaine de développement au Maroc, Achraf Tarsim.

De son côté, Karim Lotfi Senhadji, directeur financier du Groupe OCP, a indiqué que ces prêts représentent «des contributions significatives au programme d’investissement de 13 milliards de dollars de 2023 à 2027».

«Nos objectifs de durabilité visent à atteindre 100 % d’eau non conventionnelle d’ici 2024, 100 % d’énergie renouvelable d’ici 2027, l’autosuffisance en ammoniac vert d’ici 2032 et la neutralité carbone totale d’ici 2040 », a-t-il rappelé.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img