20.1 C
Casablanca
dimanche 16 juin 2024

Mokdad : Transmission des entreprises familiales : la Bourse de Casablanca joue un rôle de “pourvoi” optimal

À lire aussi

La Bourse de Casablanca joue un rôle de pourvoi optimal en matière de transmission des entreprises familiales, a affirmé, mardi à Rabat, le président du Conseil d’administration de la Bourse de Casablanca, Kamal Mokdad.

S’exprimant lors d’une rencontre sous le thème “La transmission de entreprises familiales dans le secteur BTP : Le marché boursier comme levier, enjeux et opportunités”, M. Mokdad a estimé qu’au-delà du financement, la Bourse est une solution “pérenne” pour répondre à un défi majeur du tissu économique marocain qui est celui de la transmission des entreprises du secteur du BTP, comme beaucoup d’autres secteurs.

Évoquant la relation entre le secteur BTP et la Bourse de Casablanca, le responsable a rappelé l’importance de ce secteur dans l’économie marocaine avec près de 6% du PIB et la forte participation dans la création d’emplois autant directs qu’indirects.

Ces indicateurs, a-t-il ajouté, prouvent l’importante contribution de ce secteur dans l’atteinte d’une croissance forte, inclusive et durable et sa participation à la réalisation des objectifs fixés à la fois par le Nouveau modèle de développement et par la Charte de l’Investissement, notamment en matière de création d’emplois et de mobilisation massive des investissements dans les chantiers majeurs.

De son côté, le président de la Fédération Nationale du Bâtiment et des Travaux Publics (FNBTP), Mohamed Mahboub, a mis en avant l’importance de cet événement qui se veut une occasion pour inciter les entreprises familiales, spécifiquement celles qui ont atteint un niveau de perfectionnement en matière de réalisation des grands ouvrages d’infrastructure sur le territoire national, à s’introduire en bourse.

Le but étant d’assurer une continuité de l’activité de ces entreprises le plus longtemps possible, a-t-il expliqué, ajoutant que c’est aussi une occasion pour ces firmes pour développer leur efficacité et leur rigueur en matière de gestion à même de les encourager à s’exporter vers d’autres pays.

Pour sa part, le président de l’Association marocaine des entreprises faisant appel public à l’épargne (APE), Mohamed Horani, a estimé que la présence des entreprises familiales est non négligeable dans l’économie nationale, relevant, dans ce sens, leurs qualités notamment en matière de visibilité sur le long terme et leur résistance aux différentes crises successives vécues.

Néanmoins, a-t-il soutenu, ces entreprises ont des contraintes en termes de succession, ou encore de gouvernance, faisant observer, à ce titre, que la transformation de celles-ci devrait toucher d’autres dimensions, comme l’aspect digital.

Organisé à l’initiative de la Bourse de Casablanca, en partenariat avec la FNBTP, cette rencontre a été marquée par la participation notamment des représentants du ministère de l’Equipement et de l’Eau, en plus des professionnels du secteur et des opérateurs du marché des capitaux.

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi